Publié par La rédaction

En 1936, Edith Piaf appartient encore à la rue, d'où l'avait tirée Louis Leplée, patron du Gerny's, cabaret chic des Champs  A cette femme finalement usée par la drogue et la morphine, personne ne résistait, parce qu'elle portait "un oeil d'admiration sur celui qu'elle avait choisi d'aimer".

Edith Piaf est morte il y a cinquante ans, le 11 octobre 1963, six heures avant son ami poète Jean Cocteau. "Regardez cette petite personne dont les mains sont celles du lézard des ruines, écrivait-il. Regardez son front de Bonaparte, ses yeux d'aveugle qui vient de retrouver la vue..."

Edith Piaf est morte il y a cinquante ans, le 11 octobre 1963, six heures avant son ami poète Jean Cocteau. "Regardez cette petite personne dont les mains sont celles du lézard des ruines, écrivait-il. Regardez son front de Bonaparte, ses yeux d'aveugle qui vient de retrouver la vue..."

C'est le 10 octobre 1963, qu'Edith Piaf nous quittait, à l’âge de 47 ans, d’une hémorragie interne. De son vrai nom Edith Giovanna Gassion, cette dernière est considérée comme l’archétype de la chanteuse française. Cinquante ans après sa mort, ses chansons continuent de résonner, toutes générations confondues.

 

En 1962, la célèbre chanteuse déclarait : "peu importe la ville où je chante, il faut que je chante tous les soirs !".

Cinquante ans après sa mort, c’est comme si Edith Piaf ne s’était jamais arrêtée de chanter. En effet, elle reste la chanteuse française la plus célèbre, en France comme à l’étranger.

Cette chanteuse à voix, auteure de grands succès avait passé sa vie à chanter l’amour, ses joies et ses souffrances. Usée par les excès, l’alcool, la morphine ou encore la polyarthrite rhumatoïde, Edith Piaf connait une fin de carrière difficile.

Dernièrement, la chanteuse américaine, Lady Gaga, a annoncé qu’elle souhaitait acheter des souvenirs de l’interprète. La vie en rose est toujours une des chansons d’Edith Piaf les plus jouées dans le monde.

Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire, comme La Vie en rose ; Non, je ne regrette rien ; Hymne à l'amour ; Mon légionnaire ; La Foule ; Milord ; Mon Dieu ou encore L'Accordéoniste.

En savoir plus sur la Môme

Depuis sa mort, ses chansons n’ont jamais été autant reprises. "Les jeunes s'intéressent beaucoup aux artistes marginaux et contestataires", analyse Albert Bensoussan, écrivain auteur d'une biographie simplement intitulée Edith Piaf édité par les Editions Folio.

"Elle était un très beau symbole de la révolte. Elle avait notamment fait scandale en s'affichant à la fin de sa vie avec un homme qui avait 20 ans de moins. C'était une écorchée vive comme Gainsbourg ou Bashung."

Soulignons que nombreux artistes ont multiplié les concerts en hommage à la môme Piaf. De Patricia Kaas actuellement en tournée avec un spectacle 100% Piaf, à Grace Jones en passant par Étienne Daho...

Commenter cet article