Publié par La rédaction

Quand la création contemporaine se confronte à la tapisserie d'Aubusson.

Dans le cadre de son 4e appel à créations sur la thématique Les nouvelles verdures d'Aubusson, la Cité internationale de la Tapisserie et de l'Art tissé d'Aubusson a choisi un duo d'artistes pour son Grand Prix avec un projet qui allie tapisserie et céramique : Quentin Vaulot et Goliath Dyèvre.

Le 2ème Prix vient cette année du bout du monde puisqu'il a été remporté par un duo d'artistes argentins : Leo Chiachio et Daniel Giannone. Diane de Bournazel remporte le 3e prix!

Pour mémoire, Bina Baitel, Alexandre Moronnoz et Julie Costaz, Vincent Bécheau et Marie-Laure Bourgeois étaient les lauréats de l’appel à création 2012 de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé.

Réuni le 20 décembre, le jury de l'appel à projets de création de tapisseries contemporaines a récompensé 3 projets de mobilier design à Aubusson et a attribué 3 mentions spéciales supplémentaires.

Tandis qu'en 2011, Cécile Le Talec, Marc Bauer et Mathieu Mercier étaient les trois lauréats du deuxième appel à création de tapisseries contemporaines d’Aubusson.Le deuxième appel à création lancé par la Cité Internationale de la tapisserie et de l’art tissé à Aubusson connait désormais ses 3 lauréats.

En 2010, le vainqueur, Nicolas Buffe, avait décidé de tuer la licorne avec Peau de licorne ; cette année, Cécile Le Talec, première lauréate, fait chanter la tapisserie, Marc Bauer revisite les images du passé et Mathieu Mercier joue avec l’illusion d’optique.

Une fois encore, les créateurs contemporains nous prouvent que la tapisserie d’Aubusson, savoir-faire classé patrimoine mondial de l’UNESCO, est le medium de toutes les créativités.

© Loisirs TV

Aubusson est mondialement connue pour les tapisseries qui, depuis le xve siècle, sont tissées dans ses ateliers. Au début du xxe siècle, 1 500 à 2 000 personnes étaient encore occupées par cette activité. 

Après avoir sombré dans l'entre-deux-guerres, la tapisserie d'Aubusson connaît un regain d'activité dès 1939 avec Jean Lurçat puis Jean Picart Le Doux qui modernisèrent le style traditionnel.

Aujourd'hui, il s'agit essentiellement d'un artisanat de grand luxe honorant des commandes prestigieuses, qui se font malheureusement de plus en plus rares. En 2009, l'UNESCO a inscrit La tapisserie d’Aubusson sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Du Ier juillet au 30 septembre est organisée chaque année, à l'hôtel de ville, une grande exposition de tapis et de tapisseries et l'École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) de Limoges-Aubusson assure sur son site d'Aubusson une formation au Diplôme national d'arts et techniques en design de produit textile. © Loisirs TV

Commenter cet article