Publié par La rédaction

Pour célébrer son dixième anniversaire, le domaine skiable de Paradiski en Savoie organise le « Paradiski Gravity », une première mondiale en highline sur une sangle suspendue au-dessus du vide entre deux cabines de téléphérique à 380 mètres de hauteur 

Paradiski Gravity :  une première mondiale en highline

Julien Millot répertorie et ouvre de nombreux spots de highline

Le 16 décembre prochain, Paradiski met au défi deux des meilleurs highliners au monde, Julien Millot et Tancrède Melet. Ces deux experts du vide, qui parcourent le monde depuis de nombreuses années, vont livrer un spectacle unique entre les deux cabines du Vanoise Express « relookées » pour l’occasion par le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac.

Les deux highliners tenteront de marcher sur une sangle de 2,5 centimètres de large et 60 mètres de long suspendue entre les deux cabines du Vanoise Express, le plus grand téléphérique au monde. Cette tentative de record aura pour décor le domaine skiable de Paradiski, créé le 20 décembre 2003, il y a 10 ans. Deuxième plus grand domaine skiable au monde, Paradiski fait partie du cercle fermé des très grands domaines interconnectés.

A noter que le Vanoise Express est le plus grand téléphérique au monde. Il relie les stations de Paradiski en seulement 4 minutes à la vitesse de 45 km/h soit 12,5 mètres par seconde, sur une distance de 1 824 mètres. Il possède deux cabines à double étage d’une capacité de 200 passagers.

Dès le 21 décembre et pour tout l’hiver, des milliers de passagers voyageront dans ce téléphérique unique au monde cristallisé pour ses 10 ans par une œuvre originale de l’artiste français Jean-Charles de Castelbajac.

Pour son 10ème anniversaire, Paradiski a laissé « carte blanche » au créateur Jean-Charles de Castelbajac pour scénariser les deux télécabines panoramiques à double étage qui composent le Vanoise Express, le téléphérique qui a permis la création du domaine il y a 10 ans.

C’est sans hésitation que ce créateur de mode à la fois emblématique et unique de notre époque, comme en témoignent ses 40 ans de création, a accepté de créer une œuvre unique pour le plus grand téléphérique au monde. L’œuvre de Jean-Charles de Castelbajac pour Paradiski a été révélée lors d’une soirée anniversaire « 10 ans Paradiski » au Musée Grévin à Paris

Commenter cet article