Publié par La rédaction

Partager votre passion du jardin grâce au Prix Bonpland

Le jardinage n'est pas l'apanage des professionnels, loin de là. Aujourd'hui, beaucoup de particuliers s'adonnent à la passion du jardin avec plus ou moins de bonheur. Pour les aider, la Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF) a mis en place HortiQuid, un espace animé par un groupe d'experts pour apporter des réponses aux questions posées.

Outre ce service très utile, la SNHF a mis en place le Prix Bonpland qui a pour objectif de faire découvrir des jardins exemplaires dans leur conception et leurs pratiques de jardinage. Ce concours vise à promouvoir la création ou la restauration de jardins d’agrément par des jardiniers amateurs.

Qu’ils aient créé leur jardin à partir d’un terrain nu ou qu’ils aient rénové un ancien jardin d’agrément, ils ont tous en commun la passion et le respect des végétaux. Ils choisissent leurs plantes en fonction des caractéristiques du lieu et cherchent à les mettre en valeur, en tenant compte de leur développement. Ils pratiquent un jardinage raisonné pour ne pas nuire à l’environnement. Nul besoin de disposer d’un cadre exceptionnel ou de jardiniers dédiés au lieu.

Côté Loisirs Magazine proposera dans ces pages et ce, à partir du printemps 2014, une série de reportages consacrée à ces jardiniers amateurs. Ces sujets seront complétés par des tournages pour des programmes courts mettant en lumière la passion et le travail de ces amoureux éclairés. Diffusion de ce programme sur Loisirs TV et relayé sur les sites partenaires.

Partager votre passion du jardin grâce au Prix Bonpland

Les lauréats du prix s’engagent par ailleurs, dans un souci de partage de savoir-faire, à ouvrir leur jardin à la visite.

Le thème choisi pour l’édition 2015 est "Transmission". Que transmettons-nous ? Qui transmet ? Quelles sont les méthodes de transmission ? En quoi l'acte de transmettre est-il fondamental ? De la graine au végétal, des jardins papous à l'agriculture urbaine, du jardin d'artiste au jardin nourricier, du professeur à l'élève, d'une génération à l'autre… Il y est question des rôles de la parole, de l'écrit, du geste, du regard pour perpétrer, sauvegarder mais aussi régénérer et inventer la relation entre les hommes et les plantes pour les prochaines décennies.

Pour concourir
A partir de décembre, téléchargez le dossier de candidature et le règlement sur le site de la SNHF www.snhf.org et renvoyez votre dossier avant le 15 mai 2014, date limite pour participer au Prix Bonpland 2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article