Publié par La rédaction

Nocturnes, le rêve dans la bande dessinée au musée de la bande dessinée d'Angoulême

Lorsque la bande dessinée se nourrit de l’étoffe des rêves et met des images et des mots sur les cauchemars, elle s’engage dans une spirale vertigineuse que Thierry Groensteen, commissaire de l’exposition, a explorée pour le musée de la bande dessinée.

La superbe scénographie de Nocturnes invite le visiteur à plonger dans un espace onirique, étrange, décalé, et déroule le parcours qui va des précurseurs aux frontières fluctuantes entre rêve et réalité, en passant par les journaux de rêves, les cauchemars et l’onirisme.

L’exposition Nocturnes est composée d’environ deux cents pièces, principalement des planches originales, mais aussi des imprimés, des agrandissements, des sculptures, un film, puisant pour une part dans les inestimables collections patrimoniales du musée et de labibliothèque de la bande dessinée (la Cité), et recourant pour l’essentiel aux prêts d’auteurs, de collectionneurs et d’institutions : plus de trente prêteurs extérieurs ont apporté leur concours à cet événement, en France mais aussi en Belgique, en Italie, en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas et aux États-Unis.

Cette exposition s’adresse également au jeune public avec un atelier d’illustration ludique et créatifautour des œuvres présentées, intitulé « à quoi rêvent-ils ? » et une journée d’études interdisciplinaire.

Quand ? : Du 20 décembre 2013 au 30 mars 2014,

Commenter cet article