Publié par La rédaction / Emilie JURDEN

Depuis plus de 10 ans, Lieux publics est également à l’initiative d’un rendez-vous devenu incontournable à Marseille : Sirènes et midi net. Chaque premier mercredi du mois à midi, net donc, une compagnie propose une création qui se mesure à ce signal sonore urbain avec ce qu’il véhicule comme imaginaire, entre guerre et divinité aquatique, entre glissendo musical et oiseaux hurleurs engloutissant les marins de l’Odyssée…

100ème SIRENES ET MIDI NET : le chorégraphe Ali Salmi présente Pax Sit Marseille

À l’occasion de la 100ème Sirènes et midi net, le chorégraphe Ali Salmi présente sa nouvelle création Pax Sit Marseille, une performance associant danse, trompe-l’œil, vidéos en 3D et création musicale chantée, portant sur la question du témoin et de la représentation du conflit.

En inventant Sirènes et midi net, devenu au fil des années un véritable rendez-vous des habitants du quartier et de tous les curieux de ces spectacles qui prennent souvent la forme de surprises artistiques, Pierre Sauvageot a souhaité jouer avec les codes de la ville, les détourner, insuffler une poésie inattendue, une parenthèse artistique dans la ville.

​Chaque édition est une invitation faite à un artiste ou à une compagnie à jouer avec le son de la sirène, carte blanche oulipienne circonscrite dans le temps (12 minutes) et dans l’espace (le parvis de l’Opéra).

Ce projet poursuit le travail engagé d’Ali Salmi portant sur la question du témoin et de la représentation du conflit. Il prend ici la forme d’une installation performative, « portrait dansé du réel », mettant en scène une humanité en mouvement.

« 5 mars 2003, 5 mars 2014, 11 ans jour pour jour depuis la toute première « sirène »… En lançant cette aventure, je pensais qu’elle s’essoufflerait au bout d’une ou deux saisons, mais l’histoire m’a donné tort. Les Sirènes me surprennent encore, et chaque nouvelle proposition me fait voir (et surtout entendre) différemment cette place, ce jeu, cette sonnerie" déclare Pierre Sauvageot, directeur de Lieux Publics.

Commenter cet article