Publié par La rédaction

L’édition 2014 du guide Michelin, encore aujourd'hui très contreversé, vient de sortir. Si 57 nouveaux "1 étoile" et 79 "2 étoiles" sont distingués cette année, il consacre un nouveau "3 étoiles", le chef Arnaud Lallement.

Il vient de sortir : le guide Michelin consacre Arnaud Lallement

Thierry Seychelles vient d'obtenir sa première étoile au Michelin. © DR

La Bretagne gagne 4 nouveaux restaurants étoilés : La Butte à Plouider, La Pomme d’Api à Saint-Pol de Léon, Le Youpala Bistrot à Saint-Brieuc et enfin Le Roscanvec à Vannes pour le Morbihan que nous vous avions présenté dans Côté Loisirs magazine

La Champagne et la Marne compte pour leur part 8 restaurants étoilés. L'un des chefs Arnaud Lallement de l'Assiette Champenoise situé à Reims, marque l'actualité gastronomique du département en recevant sa 3ème étoile.

De son côté, Florent Ladeyn qui, on s'en souvient encore, a perdu en finale face à Naoëlle d'Hainaut, en 2013 a été récompensé par une étoile. Très apprécié du public, ce chef du Nord autodidacte a vu sa cote de popularité décoller. En un an, il a ouvert deux restaurants à Lille, en parallèle de son établissement familial, l'Auberge du Vert-Mont, à Boeschèpe.

Autre nouveau venu dans le guide : le chef Rémi Chambart, dont le restaurant Le Corot se situe à Ville d'Avray dans la région parisienne, obtient sa première étoile.

Il vient de sortir : le guide Michelin consacre Arnaud Lallement

Aujourd'hui, le guide Michelin compte 610 restaurants étoilés, avec 504 établissements 1 étoile, dont 57 nouveaux. Six nouveaux restaurants ont également obtenu une deuxième étoile. Parmi eux, "Le Chambard", à Kayserberg, et son chef Olivier Nasti, ou encore le restaurant "Akrame", d'Akrame Benallal.

La famille D'Onghia et leur restaurant italien "Il Cortile", à Mulhouse, obtiennent eux aussi une seconde étoile, tout comme le chef Nicolas Sale et son restaurant "Le Kintessence", à Courchevel.

Alain Ducasse, qui espérait une 3e étoile pour le "Meurice" a lui aussi vu son souhait être exaucé. Le chef qui comptait 18 macarons dans les guides Michelin 2013 (notamment au Plaza Athénée à Paris, à Monaco et à Londres) n'avait pas caché son objectif à son arrivée dans le palace de la rue de Rivoli. Trois étoiles? "Je pense qu'on en a la capacité, avec un bon casting et une belle adresse", avait-il déclaré en septembre dernier.

Chaque édition comprend également son lot de suppression d'étoiles. Le restaurant "Senderens", à Paris, perd ses deux étoiles. "M. Senderens nous a expliqué qu'il quittait son restaurant, qu'une autre entreprise allait s'occuper de la cuisine. Ce n'était pas au niveau", explique Michael Ellis, directeur international des guides Michelin, selon lequel Alain Senderens a depuis annoncé son retour. L'"Hostellerie plaisance", à Saint-Emilion en Gironde, perd également ses deux étoiles. "Apicius" à Paris est rétrogradé à une étoile.

Le Michelin 2014 sera en vente à partir du 28 février.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article