Publié par La rédaction

Le raid orientation est né chez nos voisins britanniques qui depuis longtemps pratiquent la « chasse à la balise » en raid. D'autres, tels les suisses ou les scandinaves, ont ensuite repris et développé ce concept. Le Raid O'bivwaks'est inspiré dès sa création des précurseurs.

Raid O'bivwak : une formule très originale dans le monde des raids

Le principe de base est celui de la course d'orientation. Il faut trouver le plus rapidement possible des balises situées dans la nature, sur des lieux accessibles (pied de falaise, rocher, clairière, carrefours de sentiers, sommet, etc).

Là où le raid orientation diffère de la course d'orientation classique est qu'il se courre par équipe de deux, sur deux journées, avec deux étapes, ponctuées par un bivouac commun au soir du premier jour.

Dans le raid, chaque équipe doit être totalement autonome. Que ce soit sur le plan de l'alimentation ou pour passer la nuit au bivouac. Le raid O'bivwak allie la rapidité, l'endurance, l'esprit d'équipe, le partage, la solidarité, l'engagement, de l'autonomie et la connaissance de la nature . Des valeurs très tendances.

Une vraie aventure qui se respire à pleins poumons !

Le Raid O'bivwak : une course pour baroudeurs mais pas que....

Si depuis sa création le Raid O'bivwak, qui se déroulera cette année les 7 et 8 juin prochains, se veut une épreuve ouverte à tous, il est aussi très prisé des orienteurs chevronnés et des spécialistes de l'outdoor. En effet, épingler dans son CV sportif une victoire sur le Raid O'bivwaken impose.

Hervé Simon grand spécialiste des raids multisports (team Lafuma), qui aligne un palmarès prestigieux, déclarait après sa victoire en 2011 en tandem avec Benoit Peyvel : « Comment ne pas rêver terminer sa carrière sportive de haut niveau par une victoire sur une épreuve aussi prestigieuse et porteuse d'histoire ? ».

Inscriptions sont ouvertes sur le site www.obivwak.net, et les curieux peuvent déjà aller à la pêche aux premières infos pratiques.

Commenter cet article