Publié par La rédaction

Le principe d'une indemnité kilométrique de 25 centimes versée par les entreprises à leurs salariés qui viennent travailler en vélo est l'une des mesures envisagées par le gouvernement dans son plan en faveur de la bicyclette.

Gagnez 25 centimes d'euros du kilomètre en prenant votre vélo !

Autre piste présentée le 5 mars dernier, la généralisation des double-sens cyclable dans les rues à 30 km/h, et l'autorisation de chevaucher une ligne blanche pour dépasser les vélos. Ce qui exige une réforme du code de la route.

Un peu comme le dossier écotaxe, mais avec bien moins d'enjeux politiques et financiers, Frédéric Cuvillier avait hérité de celui du vélo. Peu de temps avant de lui laisser les clés de l'hôtel de Roquelaure en 2012, son prédécesseur Thierry Mariani avait en effet annoncé un plan vélo national visant à encourager ce mode de déplacement en ville, notamment pour les trajets domicile-travail.

L'actuel ministre des Transports a donc fini par dévoiler le 5 mars 2014 les 25 mesures du nouveau plan d'action en faveur du vélo et de la marche à pied. Objectif, faciliter la cohabitation avec les voitures en ville, et inciter les Français à enfourcher leur bicyclette sur le chemin du bureau.

"Nous avons au plan national un retard considérable par rapport à nos voisins européens", juge Frédéric Cuvillier. Son plan prévoit l'expérimentation d'une "indemnité kilométrique vélo" avec des entreprises volontaires. Reste à les convaincre...

A Nantes et Strasbourg, les présidents de métropoles se proposent de soumettre des noms d'entreprises qui seraient partantes, assure le ministre. L'Oréal le serait, selon l'un de ses conseillers techniques. Ce serait une une bonne contrepartie au pacte de responsabilité que leur a proposé François Hollande... A suivre.

Commenter cet article