Publié par La rédaction

Dans Le pouvoir de la pédale, le journaliste Olivier Razemon s'en prend aux clichés qui freinent les déplacements à vélo. Sport du dimanche, outil dangereux, talisman écologique pour bourgeois rêveur, l'image du vélo serait sérieusement entachée par ces clichés.

Non, le vélo, ce n'est pas que pour les bobos


Après une courte histoire de cette machine à courir, née au début du XIXe siècle, le journaliste fait le récit de l'expansion contrastée du vélo à travers le monde. Il revient notamment sur le succès de la bicyclette en Europe, particulièrement retentissant dans les pays nordiques.

Il bat ensuite en brèche les sept fausses images du vélo : le vélo serait ainsi la voiture du pauvre, un sport du dimanche, un simple passe-temps, un talisman écologique, une lubie de bobo, un objet ridicule, une source de danger. Idées fausses mais tenaces, selon l'auteur de cet essai de 192 pages qui pourrait se lire posé sur un guidon.

Non, le vélo, ce n'est pas que pour les bobos

Le pouvoir de la pédale
Par Olivier Razemon,
Aux éditions Rue de l’Échiquier,
1
92 pages,
15€

Commenter cet article