Publié par Emilie STUDON

Associations, femmes et vins. Un triptyque gagnant !

Œnologues, vigneronnes, viticultrices, sommelières… Incontestablement les femmes sont de plus en plus nombreuses à exercer et à revendiquer, leur passion pour le vin. Et pour mieux évoluer et se soutenir dans un monde  à forte concentration d’hommes, de nombreuses femmes du monde viticole se regroupent en associations. Parmi elles,  « l’Association Femmes et Vins de Bourgogne » qui renferme en son sein plus de trente femmes, propriétaires et/ou vinificatrices en Bourgogne. Leur objectif ? S’entraider, associer leurs forces pour faire des présentations, des dégustations ou expositions, organiser des conférences techniques, échanger sur le millésime à venir… 

« c’est génial, très enrichissant, cela nous permet de ne pas être isolée, de continuer à apprendre. Tout le monde progresse, avec un seul objectif final : la qualité du produit. Entre femmes, on échange très facilement, nos doutes, des conseils… » confie la présidente Virginie Taupenot-Daniel.

Et l’initiative n’est pas isolée. En effet, on note dans les régions la création de regroupement comme Femmes Vignes Rhône, Etoiles du Beaujolais, Femmes de Vin, Aliénors d’Aquitaine,  et même le coffret de cours d’œnologie Vins de Femme. A tous les maillons de la chaîne de productions, les femmes ont à cœur d’imposer leurs vues. « Féminines, sans être féministes », comme le réaffirme Femmes et Vins de Bourgogne. 

Commenter cet article