Publié par Roselyne BLONDEL

Le Château Malherbe nous dévoile son grand vin blanc

Sebastien Ferrari, 4ème génération, est aujourd’hui à la tête du Château Malherbe avec pour seule devise « poursuivre sur les voies de l’Excellence pour transmettre aux prochaines générations un domaine exemplaire ». Il a confié la direction technique à Arnaud Ferrier arrivé au domaine en 2006.

Le vignoble du château Malherbe situé à Beaume-les-Mimosas face au célèbre Fort de Brégançon, couvre 25 hectares de vignes qui oscillent entre terre et mer, révélant ainsi deux terroirs distincts : côté mer, c’est le terroir « La Pointe du Diable » qui donne naissance à des vins de belle fraîcheur avec une légère salinité, issus principalement du rolle ; Côté terre, c’est le terroir de « Malherbe » situé en coteaux, sur les contreforts du Cap Bénat sur un sol argilo-schisteux qui donne naissance à des vins de gastronomie, nés quant à eux de l’assemblage de rolle et de sémillon.

La particularité du domaine est de produire essentiellement des rouges et des blancs, figurant d’ailleurs parmi les plus réputés de Provence.

Le Château Malherbe nous dévoile son grand vin blanc

Malherbe 2012 : un blanc qui a du cachet !

Présentation
Livré dans un magnifique flacon noir, ornementé d'un cachet de cire rouge qui a fait la réputation du Château Malherbe, ce grand blanc de Provence (photo ci-dessus) se dévoile sous les meilleurs auspices en millésime 2012. Ce vin est le fruit du subtil assemblage de Sémillon (65%) et de Rolle (35%) sur un sol où se mélange argiles brun rouge et schistes argentés.

Ce vin a bénéficié d'une attention toute particulière. Les vendanges ont débuté à partir du 18 septembre. La vinification est précise, macération en monocépages à basse température, élevage sur lies fines sous bois. Le résultat, un très grand vin de gastronomie qui s'apprécie dès maintenant.

La dégustation
Le nez est mûr, fin et aromatique avec des notes de fruits secs. En bouche il se veut sec, ample et gras sur des notes d'épices, légèrement poivré, discrètement corsé avec une belle longueur harmonieuse.

Dans quelles occasions
Ce joli blanc saura se faire apprécier autour de viandes blanches à la crème, des poissons avec une sauce au beurre blanc, des crustacés (langoustine, tourteau, homard) et des fromages à pâte persillée doux. Servir entre 10 et 12 °.

Quel prix et où le trouver ?

En vente chez les meilleurs cavistes au prix de 25 €

Commenter cet article