Publié par Emilie STUDON

Le Sénat a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi une carte de 15 régions métropolitaines, rétablissant contre l'avis du gouvernement l'autonomie de l'Alsace, du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, alors que l'Assemblée nationale avait voté cet été une carte de 13 régions. 

Au jeu des découpages anarchiques, qui va finalement gagner dans ce jeu de dupes ?

Au jeu des découpages anarchiques, qui va finalement gagner dans ce jeu de dupes ?

175 sénateurs, principalement à droite, ont voté ce texte en deuxième lecture qui avait été réécrit par la commission spéciale sénatoriale sur la réforme territoriale, alors que 33 ont voté contre.

Le PS et les écologistes se sont dans l'ensemble abstenus. La carte votée par le Sénat sera à nouveau soumise à l'Assemblée nationale, qui pourrait bien revenir à sa version de 13 régions. Soulignons également que le gouvernement doit présenter au Sénat avant la fin de l'année un deuxième texte sur la réforme territoriale, portant cette fois sur les compétences.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article