Publié par Isabelle HUMBLOT

C'est le légume d'hiver par excellence et l’un des plus légers qui soient avec le concombre et l’épinard. Cela ne l’empêche pas d’arborer quelques belles qualités nutritives, telle que la présence d’antioxydants en quantité appréciable. Bourré de vitamines et d'oligo-éléments, l'endive permet de rester en forme et bien plus encore. Par Isabelle HUMBLOT, diététicienne

Les bonnes raisons d'inviter l'endive dans son assiette !

Ce légume-feuille est en fait une pousse de chicorée, une variété de salade. Elle est cultivée dans l’obscurité et ce, pour empêcher la photosynthèse et lui donner une teinte bien blanche. Côté nutriment, l’endive est particulièrement riche en sélenium, ce qui en fait un légume très antioxydant, permettant ainsi de lutter contre les radicaux libres, ces fameuses molécules qui perturbent le fonctionnement de nos cellules et accélèrent leur vieillissement.

Ils protègent ainsi les cellules de la peau, mais aussi le système cardiovasculaire et les yeux, par exemple. C’est aussi une source de vitamine C (5 à 10 mg pour 100g), et de provitamines A, que le foie peut transformer en vitamine A selon ses besoins.

Selon les diététiciens, l’hiver serait plutôt la saison des chocolats chauds et des plats dit "réconfort". Résultat : nos menus ont tendance à se déséquilibrer, et on consomme moins de vitamines et de fibres. Or, il faut savoir que l’endive fait partie de ces aliments qui permettent de compenser pour éviter les carences et la fatigue qui s’ensuit. Potassium, magnesium, zinc, calcium, elle contient de nombreux minéraux essentiels.

 

L’endive est née en 1850, fruit du hasard et de l’avarice de M. Bréziers. Cherchant à payer moins d’impôts sur ses cultures, celui-ci aurait dissimulé des pieds de chicorées sauvages dans sa cave, sous une petite couche de terre. Quelques semaines plus tard, lorsqu’il vient les chercher, les racines avaient donné une plante blanche en forme de fuseau.

M. Bréziers avait découvert l’endive dite witloof qui signifiait feuille blanche en flamand. Il décida d’en faire la culture, développant bientôt l’endive telle que nous la connaissons aujourd’hui, à partir d’une chicorée à café.

Le saviez-vous ?

Les bonnes raisons d'inviter l'endive dans son assiette !

Autre bienfait de l'endive : elle aide à perdre du poids. En effet, le "chicon" du nord est constitué à 95% d’eau, et n’apporte que 15 kcal pour 100g. On pourrait craindre que cette eau finisse par être stockée sous forme de cellulite, mais aucun risque ! Sa composition se caractérise par un rapport potassium/sodium élevé, qui facilite l’épuration rénale et le drainage.

En contrepartie, on déconseille ce légume aux personnes qui souffrent d’insuffisance rénale ou de calculs. L’endive est aussi très riche en fibres, qui accélèrent le transit intestinal et favorisent l’élimination des graisses. Même cette amertume, qui ne plait pas à tout le monde, se révèle bénéfique. Elle augmente les sécrétions dans l’estomac et améliore la digestibilité des aliments.

Enfin, notons aussi que ce légume est une excellente source de folates (vitamine B9). 100g d’endives représentent déjà 11% des apports journaliers recommandés. Les folates sont nécessaires à la synthèse, la réparation et le fonctionnement du matériel génétique. On conseille aux femmes enceintes d'en consommer davantage, surtout au début de la grossesse, pour diminuer les risques de malformation de la colonne vertébrale appelée "anomalie du tube neural" chez le foetus.

Commenter cet article