Publié par La rédaction

La traditionnelle fête du "Beaujolais nouveau" a lieu ce jeudi 20 novembre. Aussi, comme chaque année, de nombreux Français vont déguster ce vin chez eux, dans un bar ou entre amis. Alors, pourquoi fête-on son arrivée, pourquoi souffre-t-il d'une mauvaise réputation et qui en consomme le plus ? Réponse sur ce vin parfois bien "mal-aimé"...

Le Beaujolais nouveau 2014, c'est parti !

C'est devenu un rituel. Chaque année, rendez-vous est pris le troisième jeudi du mois de novembre, une date correspondant à la fin de la vinification et à la commercialisation de ce vin de primeur. Il faut savoir qu'auparavant aucun vin ne pouvait être vendu avant le 15 décembre. C'est sous la pression de plusieurs syndicats viticoles que certains d'entre eux ont pu être commercialisés avant cette date.

C'est ainsi qu'est née l'appellation "Beaujolais nouveau" en 1951. La date exacte d'autorisation a ensuite été fixée en 1985 au troisième jeudi de novembre pour des raisons pratiques : pas trop près du week-end ni du 11 novembre. Depuis, tous les ans à cette date, les amateurs de vin rouge se pressent pour faire la fête et déguster le millésime de l'année.

Mais , le revers de la médaille est que ce breuvage festif  souffre encore aujourd'hui d'une mauvaise réputation. Souvent comparé à de la "piquette" et critiqué pour "n'être qu'un vin de table" populaire, le Beaujolais nouveau a du mal à se défaire des clichés qui lui collent à la peau. Mais alors que c'est effectivement un vin jeune, celui-ci peut néanmoins s'avérer délicieux.

Le secret résiderait dans la levure naturelle utilisée qui serait selon les producteurs "un gage de bonne qualité". Sans compter le prix. Il se situe davantage entre 4 et 5 euros, voire 6 et 9 euros, qu'en dessous de 4 euros.

Alors, qui sont les consommateurs ? Le Beaujolais nouveau est très prisé par les Japonais, les Américains et les Allemands. En France, les trois régions qui consomment le plus de ce vin sont la région parisienne avec 9 800 hl (1,3 million de bouteilles), la région Est (7 400 hl, soit 990 000 bouteilles) et la région Centre-Est (6465 hl, soit 862 000 bouteilles). Et si vous êtes de ceux qui vont fêter joyeusement l'arrivée de cette nouvelle cuvée, alors, consommer ce nectar avec modération ! L'abus d'acool est dangereux pour la santé...
 

Le Beaujolais nouveau 2014, c'est parti !

Le 3ème jeudi de novembre à 00 h 00, c’est à Beaujeu que se rassemblent les dégustateurs venus des quatre coins de la planète pour découvrir ce vin, symbole de l’amitié partagée, que l’on fête dans le monde entier. C'est un événement unique à vivre absolument dans sa source historique !

Au programme :
- 18 h 00 : Hospices de Beaujeu. Intronisation par les Compagnons et accueil des délégations étrangères.
- 19 h 30 : Dîner prestige sur réservation.
- 23 h 00 : Défilé aux flambeaux depuis le grand chapiteau jusqu'au centre du village.
- 00 h 00 : Place de l'Hôtel de ville. Au 12e coup de minuit : Son et lumière accompagneront la spectaculaire mise en perce du Beaujolais Nouveau libéré et dégusté avec ferveur dans une ambiance conviviale et chaleureuse. La fête ne fait alors que commencer...
- 01 h 00 :  Grand bal des Sarmentelles. Entrée 5 euros.

Programme complet sur www.sarmentelles.com

Commenter cet article