Publié par Corinne Preteur

Le verdict tant attendu est tombé ce matin, depuis le Ministère des Affaires Etrangères, pour la nomination
des nouveaux étoilés du célébrissime guide rouge.
Au programme du millésime 2015, 609 tables
se voient auréolées, dont 503 « 1 étoile »,
80 « 2 étoiles » et 26 « 3 étoiles ».

Si quelques noms circulaient sur les réseaux sociaux, la consécration suprême pour deux nouveaux établissements « 3 étoiles » revient à René et Maxime Meilleur, père et fils, qui ont porté [La Bouitte] (Saint-Martin-de-Belleville en Savoie) au sommet de la haute cuisine gastronomique.

« Ma réussite, c’est ma famille. Trois étoiles impliquent une exigence, une excellence dans la cuisine mais aussi dans le service, dans le management... dans tout ! » explique René Meilleur.

La Bouitte, ce beau chalet savoyard, René Meilleur l’a construit avec sa femme. Parti de rien, parfait autodidacte, il a ancré sa cuisine sans l’identité et l’histoire de sa région pour la mener avec son fils et toute sa famille au summum de la perfection. « Dans l’évolution de la maison, cette 3e étoile devait tomber mais sans certitude de date. (...) Mon père avait peur qu’elle arrive un peu tard (rire) ! surenchérit Maxime Meilleur.

Le Guide Michelin dévoile les tables étoilées 2015

Le second établissement à recevoir les « 3 étoiles » n’est autre que [Pavillon Le Doyen], sous la houlette du chef Yannick Alleno (qui avait déjà obtenu les 3 étoiles dans l'épisode du Meurice), incontestablement au top niveau de son art aujourd’hui.

« C’est une formidable récompense, une récompense qui soulage aussi car au Pavillon Le Doyen, je suis le patron et c’est une responsabilité d’entreprise. Ca me réconforte dans mon choix, dans la prise de risques. (...) Ces trois étoiles me sont destinées à moi mais aussi à toute mon équipe, à mes fournisseurs aussi qui me livrent des produits de grande qualité. Aujourd’hui, le guide a une saveur très particulière pour moi vraiment », nous confie Yannick Alleno.

© Service presse Michelin
© Service presse Michelin

© Service presse Michelin

Les nouveaux « deux-étoilés » du cru 2015 sont Alain Ducasse au Plaza Athénée (Paris 8e), la Table du Lancaster à Paris 8e, l’Atelier d’Edmond à Val d’Isère (73), l’Auberge du Cheval Blanc à Lembach (67), le Casadelmar à Porto-Vecchio (2A), La Grand’Vigne à Martignac en Gironde (rattaché aux Sources de Caudalie), et enfin Le Neuvième Art à Lyon.

37 établissements viennent d’obtenir leur première étoile et on ne va pas sans dire combien c’est important ! Parmi eux, le couple franco-japonais Anthony et Fumiko Maubert qui ont créé Assa à Blois* en novembre 2013, Eric Guérin aux commandes du sublime Jardin des Plumes à Giverny**, à deux pas de la Maison de Claude Monet , Olivier da Silva à l’Odas (Rouen)***, un jeune chef qui a fait le bon choix d’installer son restaurant dans un magnifique hôtel particulier du XVIe siècle à deux pas de la cathédrale…

Sans oublier, Kaïku conduit par le jeune chef Nicolas Borombo à Saint-Jean-de-Luz, Garance à Paris 7e, Une Table au Sud à Marseille conduite aux étoiles par Ludovic Turac tout juste âgé de 26 ans.. et les autres que nous encourageons et félicitons. 

Le Guide Michelin donne les étoiles mais en retire également. Cette année, 38 restaurants ont perdu leur unique étoile. Voici la liste ICI.

A lire aussi
*
Restaurant Assa, la perle gourmande du Val de Loire
** Le Jardin des Plumes, poésie gourmande à Giverny
*** Une référence : le restaurant Odas

 

Les deux nouveaux 3 étoiles

Yannick Alléno chez Ledoyen, Paris 8e

La Bouitte, Saint Martin de Belleville (73)


Les sept nouveaux 2 étoiles

Alain Ducasse au Plaza Athénée, Paris 8e

L'Atelier d'Edmond, Val-d'Isère (73)

L'Auberge du Cheval Blanc, Lembach (67)

Casadelmar, Porto-Vecchio (2A)

La Grand'Vigne, Bordeaux / Martillac (33)

Le Neuvième Art, Lyon (69)

La Table du Lancaster, Paris 8e


Les trente-sept nouveaux 1 étoile par région + Monaco

ALSACE

- Mulhouse/Rixheim (68): Le 7ème Continent

- Sessenheim (67): L'Auberge au Bœuf

- Strasbourg (67): Esprit Terroir

AQUITAINE

- Saint-Émilion (33): Hostellerie de Plaisance

- Saint-Jean-de-Luz (64): Le Kaïku

BOURGOGNE

- Auxerre (89): L'Aspérule

BRETAGNE

- Rennes (35): Aozen

CENTRE

- Blois (41): Assa

- Gien (45): Côté Jardin

- Montlivault (41): La Maison d'à Côté

ÎLE-DE-FRANCE

- Étampes/Boutervilliers (91): Le Bouche à Oreille

- Paris 7e (75): Les Climats

- Paris 7e (75): David Toutain

- Paris 7e (75): Garance

- Paris 8e (75): Helen

- Paris 8e (75): Penati al Baretto

- Paris 18e (75): La Table d'Eugène

LANGUEDOC-ROUSSILLON

- Montpellier (34): Mia

NORMANDIE

- Dieppe / Offranville (76): Le Colombier

- Giverny (27): Le Jardin des Plumes

- Rouen (76): L'Odas

PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

- Aix-en-Provence (13): L'Esprit de la Violette

- Aix-en-Provence (13): Le Clos - Jean-Marc Banzo

- La Ciotat/Le Liouquet (13): La Table de Nans-Auberge le Revestel

- Fayence (83): Le Castellaras

- Marseille (13): AM par Alexandre Mazzia

- Marseille (13): Une Table au Sud

- Ramatuelle (83): La Voile (La Réserve Ramatuelle)

- Saint-Crépin (05): Les Tables de Gaspard

- Saint-Raphaël (83): Archange

RHÔNE-ALPES

- Chamonix-Mont-Blanc (74): Auberge du Bois Prin

- Grignan (26): Le Clair de la Plume

- Méribel (73): L'Ekrin

- Pont-de-Vaux (01): Le Raisin

- Vals-les-Bains (07): Le Vivarais

- Val-Thorens (73): L'Épicurien

MONACO

- Monte-Carlo (MC): Le Blue Bay

 

Le Michelin en quelques mots…

Le guide rouge est une référence, une vraie. Il est le travail d’une grande équipe qui démarre avec les inspecteurs. Ils arrivent anonymement dans les restaurants, règlent leurs additions comme le font les clients. La différence, c'est leur regard et leur professionnalisme. Ils évaluent chaque assiette selon des critères bien précis : qualité des produits, personnalité de la cuisine, maîtrise des cuissons et des saveurs, rapport qualité-prix, et régularité. Le cadre, la qualité du service font aussi partie du jugement.

Notez que l’édition du Guide France 2015 répertorie 8459 adresses parmi lesquels 4082 hôtels et 4377 restaurants. Il sera disponible dès le vendredi 6 février. Prix de vente (indicatif) : 24 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article