Publié par La rédaction / Emilie STUDON

Précédemment directeur du Centre Dramatique de Haute-Normandie, le metteur en scène Alain Bézu revient ce mois de mars à Rouen. Coup de coeur de la rédaction. 

Diderot accompagne depuis toujours les choix de mise en scène d’Alain Bézu. © photo DR

Diderot accompagne depuis toujours les choix de mise en scène d’Alain Bézu. © photo DR

Invité du Centre Dramatique de Haute-Normandie qu’il dirigea une vingtaine d’années, Alain Bézu présente du 9 au 14 mars,  une adaptation théâtrale du Rêve de d’Alembert, spectacle inaugurant un cycle de Laboratoires mis en place par David Bobée, directeur du Centre Dramatique National à Rouen. Pour la distribution, Alain Bézu s’est entouré d'Olivier Saladin, Luce Mouchel, Vincent Berger, Hervé Boudin ou encore du claveciniste Philippe Davenet.

Par ses écrits sur le théâtre indissociables de son œuvre dramatique proprement dite, Diderot accompagne depuis toujours les choix de mise en scène d’Alain Bézu. Structuré en trois temps, ce dialogue philosophique associe un prologue Entretien entre d’Alembert et Diderot à la pièce Le Rêve de d’Alembert expérimentant le projet. En 3ème partie, l’épilogue Suite de l’entretien en définit  la portée sociale.

Soulignons qu'une rencontre est possible avec l’équipe artistique le mercredi 11 mars à l’issue de la représentation.

INFOS PRATIQUES
- Dates : Du 10 au 14 mars 2015
- Où : Centre Dramatique National de Haute-Normandie. 
Théâtre des 2 Rives, 48, rue Louis Ricard. Rouen.
- Horaires : Mardi 10, mercredi 11, jeudi 12 et vendredi de 13 à 20 h. Samedi 14 mars à 18 h.
- Tarif : unique 5 €.
Réservations : 02 35 70 22 82.


Texte visionnaire contestant l’existence d’un ordre dans le monde et celle de l’existence d’un Dieu, Le Rêve de d’Alembert revêt des aspects de modernité par la forme d’errance qui le caractérise, passant d’une idée à l’autre, jubilant du provisoire et de l’inconstance.

Le Rêve de d’Alembert s’impose comme un texte fondateur de la pensée matérialiste. Ne délivrant ni message, ni leçon, Diderot ouvre ici les possibles du sens avec enthousiasme, sensibilité et intelligence.

Alain Bézu revient à la scène avec Olivier Saladin pour Le Rêve de d'Alembert de Diderot

A paraître simultanément à cette création ce mois de mars 2015, Deux rives pour un théâtre retrace l’aventure artistique et humaine de la Compagnie des 2 Rives qu’Alain Bézu fonda en 1972. Si le regard de l’universitaire Joseph Danan se fait à travers le prisme de l’artistique, celui de l’historien du théâtre Marco Consolini analyse ce que représente cette illustration de la décentralisation théâtrale des décennies 70 / 2000 en France.

Directeur du théâtre et des spectacles sous le ministère Lang (1981-1988), Robert Abirached en signe l’introduction. L’édition de l’ouvrage est illustrée à partir d’un fonds de 200 documents tirés des archives du Théâtre des 2 Rives et de celles d’Alain Bézu.

- Deux rives pour un théâtre publié aux éditions Point de vues.
- 240 pages. Prix de vente : 30 €


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article