Publié par La rédaction

La France attire. Elle est un formidable creuset pour la formation des chefs du monde entier. Les métiers de la gastronomie mêlent sans distinction toutes les strates sociales, et grâce à la Bourse de la Création Badoit rien n’interdit plus à un jeune cuisinier, s’il a l’esprit d’entrepreneur, de réaliser son rêve. 

 La gastronomie française, n°1 des fiertés françaises pour plus de deux français sur trois

Critiquée, galvaudée, corrompue… Certains adeptes du « french bashing » prétendent que la gastronomie française est morte après des années à avoir perdu, petit à petit, ses lettres de noblesses. 

A contrario, de nombreux courants environnants prônent au contraire une fierté française, un héritage enraciné dans le patrimoine français, une part de l’Histoire, qui n’aurait pas fini de nous surprendre. Badoit a souhaité questionner les Français et leur regard sur la gastronomie française aujourd’hui. Voici les principaux résultats.

 La gastronomie française, n°1 des fiertés françaises pour plus de deux français sur trois
 La gastronomie française, n°1 des fiertés françaises pour plus de deux français sur trois

Commenter cet article