Publié par Emilie STUDON

La cathédrale de Strasbourg célèbre son Millénaire

Outre sa façade en dentelle ajourée, la cathédrale de Strasbourg renferme des merveilles de virtuosité architecturale : des vitraux des XIIe et XIVe siècles que les hommes se sont entêtés à préserver au fil des guerres, l’étonnant théâtre d’automates qui anime la célèbre horloge astronomique, sa rosace du XIIe siècle considérée comme une des plus belles au monde, ou encore le Pilier des Anges, bijou du XVIe siècle.

Aussi, était-il normal en 2015 de fêter le Millénaire de ses fondations de ce bijou architectural. Philippe Arlaud, directeur artistique du Millénaire de la cathédrale de Strasbourg, a veillé à la cohérence d'un programme associant à la fois culture, patrimoine, numérique et manifestations populaires.

A cette occasion, de nombreuses festivités auront lieu tout au long de l'année avec un point d'orgue à l'été 2015. Un site entièrement dédiée à cet évènement vous permettra de retrouver la programmation complète des événements consacrés à ce Millénaire de la cathédrale de Strasbourg.

 

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est une cathédrale catholique romaine représentative de l'architecture gothique. Avec ses 142,11 mètres, après avoir été l'édifice le plus haut du monde de 1647 à 1874, elle est actuellement la deuxième plus haute cathédrale de France après celle de Rouen, achevée en 1876, et culminant à 151 mètres.

Avec 4 millions et demi de visiteurs par an, elle est la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris. Elle est reconnaissable par son unique clocher surmonté d'une flèche.

« Prodige du gigantesque et du délicat » selon Victor Hugo, la splendeur de la cathédrale est visible de très loin dans la plaine alsacienne et peut être aperçue d'aussi loin que les Vosges ou que de la Forêt-Noire.

Elle se situe dans un quartier entouré par la rivière l’Ill, sur la place de la cathédrale, au cœur du centre ancien de Strasbourg. L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 18623.

Les fondations de la cathédrale de Strasbourg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article