Publié par Corinne Préteur

Le Mondial de l’Automobile a donné le ton en octobre dernier mettant en lumière deux nouveaux modèles sur le stand SUZUKI dont une toute nouvelle citadine baptisée Celerio qui remplace l’Alto et la Splash. Des essais dans la région de Lille nous ont permis de mieux appréhender la Suzuki Celerio, et de mesurer ses points forts tout comme ses faiblesses. Verdict.

 

Suzuki Celerio, une princesse en ville

Premier bon point : le prix.

Sans véritablement afficher la pancarte du “low cost”, Suzuki met tous les avantages de son côté pour séduire une clientèle souhaitant acquérir une voiture de ville sans pour autant casser la tirelire.

Et là c’est réussi car Celerio est proposée à partir de 8890 €, mais il faut plutôt prévoir un budget de 10.500 € pour la finition Privilège avec un bon niveau d’équipements (dont la clim’, l’autoradio lecteur MP3, etc.).

Suzuki Celerio, une princesse en ville
Suzuki Celerio, une princesse en ville

Deuxième bon point : la conduite plaisante.

La petite Suzuki Celerio n’est pas taillée pour la performance sportive, mais conçue pour un usage urbain. Sous le capot se dissimule un bloc 3 cylindres de 68 ch. qui montre une belle vivacité sur les trois premiers rapports, d’où son aisance en ville.

Notre essai sur autoroute et sur des départementales confirme la bonne tenue de route de la petite Celerio, malgré un freinage souple qui risque de surprendre. En un peu plus de 14 secondes elle atteint les 100 km/h en départ arrêté, ce qui n’est pas ridicule pour un véhicule de cette catégorie.

Nous redoutions que le 3 cylindres soit un peu sonore à haut régime, mais le bruit du moteur est presque passé inaperçu… Seul bémol rencontré : les suspensions que nous avons trouvé un peu trop souples pour absorber les irrégularités de la chaussée.

Suzuki Celerio, une princesse en ville

Troisième bon point : sa sobriété

Uniquement disponible en essence et en 5 portes, la Suzuki Celerio est une voiture économique comme le prouve le passage à la pompe. Le constructeur japonais annonce une consommation en cycle mixte de 3,6 litres / 100 km. En réel, nous étions au alentours de 4,5 litres ce qui est déjà très bon.

La Celerio est aussi respectueuse de l’environnement avec seulement 84 g d’émissions de CO2/km sur le bloc trois cylindres doté d’un Stop & Start. Une version à boîte robotisée est disponible depuis le mois d’avril.

Suzuki Celerio, une princesse en ville
Suzuki Celerio, une princesse en ville

Quatrième bon point : sa praticité et son agilité

La Suzuki Celerio est une vraie citadine et elle le confirme d’une part par son agilité avec un angle de braquage de 9,4 mètres et d’autre part par ses dimensions, son confort et son volume de chargement.

Avec ses 3,60 mètres de long, elle se place entre la VW Up! (3,54 m.) et la Hyundai i10 (3,65 m.). Elle est aussi haute que la nouvelle Twingo à 1,54 mètre et son empattement de 2,42 mètres permet à des adultes d’être confortablement installés à l’arrière.

Elément important : le volume du coffre. Il est le plus grand de la catégorie avec 254 litres et jusqu’à 1024 litres lorsque la banquette arrière est intégralement rabattue.

La Celerio est homologuée en 4 places en entrée de gamme, mais elle passe à 5 passagers sur le second niveau de finition avec une banquette arrière rabattable 1/3 – 2/3.

Vous apprécierez son seuil de chargement bas (69 cm) qui est vraiment pratique lorsqu’on manipule des objets ou des sacs lourds.

Suzuki Celerio, une princesse en ville
Suzuki Celerio, une princesse en ville
Suzuki Celerio, une princesse en ville

Mon avis
" Suzuki a sorti là une belle petite citadine bénéficiant d’un excellent rapport qualité-prix pour un véhicule de cette catégorie à partir de 8890 € mais je vous conseille vivement la finition Privilège à 10490 € car elle a la clim’, l’autoradio lecteur MP3, également le 5 places. Le GPS est disponible en option aux alentours de 800 € ".

A Noter...
... que la Suzuki Celerio reste avant tout une voiture de ville, mais elle se débrouille fort bien sur route. On regarde aussi son habitabilité et son côté pratique.

- C’est une 5 portes, tous les passagers seront confortablement transportés et il y aura de la place pour les bagages car le coffre de 254 litres est le pus grand de toutes les voitures du segment A.

Elle est disponible en 4 coloris de carroserie : rouge, blanc, bleu et gris.

Liste des concessionnaires ICI
Nous avons compté 194 points de vente Suzuki dans toute la France dont 37 d’entre-eux en exclusifs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article