CÔTÉ LOISIRS NEWS

Au revoir Manu Dibango, adieu l'artiste...

Manu Dibango a succombé mercredi 24 mars au coronavirus alors qu'il était hospitalisé en région parisienne pour une autre pathologie. Il était âgé de 86 ans... Nombreux sont les hommages rendus au musicien de légende. Celui de mon confrère de SOUL BAG, Frédéric Adrian, nous touche particulièrement. Le voici :

Au revoir Manu Dibango, adieu l'artiste...

Figure majeure de la “sono mondiale” chère à Jean-François Bizot, incarnation parfaite de l’idée de “Great Black Music”, Manu Dibango dépassait largement de sa stature les étiquettes et frontières de genres et de styles.

Né au Cameroun mais installé en France à la fin des années 1940, il y découvre le jazz. Il joue du piano puis du saxophone, et monte son premier groupe avec son compatriote Francis Bebey, qui poursuivra aussi une belle carrière musicale. Au milieu des années 1950, il est un habitué des clubs bruxellois, et notamment des Anges Noirs, où il est repéré par le musicien congolais Le Grand Kallé, avec qui il enregistre Indépendance cha cha, considéré comme le premier tube panafricain. Installé au Congo, où il gère une boîte de nuit, il y publie dès 1961 ses premiers disques, dont le tube local Twist à Léo. Continuez la lecture...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article