Publié par Henry SALAMONE

Entre la vallée de la Moselle et la vallée de la Moselotte, la voie verte des Hautes Vosges voulue par le Conseil Général présente un intérêt particulier pour les amateurs de nature et d'activités ludiques. Reportage Henry SALAMONE 

 

voies_verte_vosges1.jpgLes infrastructures mises en place sur la Voie Verte permettent de rouler en famille et en toute sécurité, et de redécouvrir des paysages ou des sites industriels parfois oubliés.

 

Si les Vosges restent incontestablement une terre pour vététistes, et ce n'est pas Julien Absalon double médaillé olympique et quatre fois champion du monde qui va nous démentir, lui qui est né à Remiremont, ce coin de France fait également la part belle aux cyclistes, qu'ils soient néophytes ou chevronnés. 

 

Pédaler... autrement

valdo7f1bbcfe3e2a94b57c6a38d6f8a5f1e47a580ec3.jpg

Gadget pour certains, concept génial pour les autres, le  vélo à assistance électrique (VAE), bicyclette à laquelle on a ajouté un petit moteur, marque aussi une avancée significative avec une augmentation de 62%, Pourtant, c’est l’un des produits les plus méconnus de la grande famille des cycles.

 

Elle vise en priorité les actifs urbains désireux d’aller travailler à vélo, sans arriver forcément en sueur, les utilisateurs, hommes ou femmes, désireux de se remettre en douceur au vélo et, bien sûr, les retraités.

 

Avant d’acquérir un VAE, il faut en priorité regarder l’autonomie affichée par les constructeurs. A quoi bon s’offrir un vélo à moteur si celui-ci faiblit très rapidement après seulement quelques côtes ? En règle générale, on peut parcourir en toute sérénité une vingtaine de kilomètres.  

Pour preuve, la volonté affirmée des élus de mettre en place et de développer une vrai "politique vélo". Le but, créer des voies vertes (dont l'ouverture des premiers kilomètres date de 1999) et des cycloroutes tout en mettant en valeur le patrimoine industriel existant. Cette politique vélo est une des quinze actions retenues comme prioritaires pour la période 2008-2012. 

 

Ici, le tracé de la voie verte suit l'ancienne voie ferrée autrefois empruntée par le tacot de la vallée de Celle désafecftée depuis 1950, un tracé qui redonne vie aux petits villages disseminés le long des parcours parfois oubliés. Entre Remiremont, Cornimont et Bussang, les amoureux de la petite reine peuvent emprunter une piste multi-activités où aires de repos et de stationnements accueillent les vélos, les rollers, les marcheurs et autres ski à roulettes. 

 

Une aubaine pour les 25 communes traversées car ces aménagements offrent l'opportunité de développer un vrai produit touristique. Sans oublier, bien sûr, les circuits VTT (40 km de circuits découvertes autour de Remiremont) et les randonnées à thème qui renforcent l'offre cycliste. 

 

Des balades en famille
ponctuées de visites 

 

Aujourd'hui, on peut tout à loisir rouler sur deux parcours distincts : le premier, le long de la vallée de la Moselle jusqu'à Bussang (33 km) et le second, le long de la vallée de la Moselotte jusqu'à Cornimont (24 km) ; le départ s'effectuant depuis Remiremont, cité des channoinesses. 

 

Côté sites, qu'ils soient naturels ou touristiques, ils ne manquent pas. Les balades peuvent ainsi être ponctuées de visites, comme au musée du textile de Ventron ou des Hautes Mynes au Thillot , au Théâtre du Peuple de Bussang... Quant aux richesses naturelles, elles sont aussi nombreuses. L'eau, qui était la force première des industries textiles, est partout présente : lacs, canaux, cascades et rivières foisonnent et la forêt, richesse de la région, rend les parcours à la fois agréables et intéressants. A ce propos, le musée du Bois à Saulxures sur Moselotte est à ne pas rater ! 

 

A voir aussi...
Au cœur des Vosges, on peut bénéficier de plus de 1400 km de pistes VTT labélisées, mais aussi d'une vélo-route longeant le Canal de l'Est, pour conjuguer vélo et découvertes, au fil de l'eau.

Les chemins du Pays d'Epinal,Cœur des Vosges, comptent parmi les cinq plus grands sites français. C'est ici aussi que s'entraîne un certain Julien Absalon, vététiste le plus
titré de la planète.
Regarder la vidéo 

Une synergie pour une mise
en valeur de la voie 

 

Autre attrait de cette voie verte : la succession de décors variés et parfois étonnants, comme le Saint Mont, lieu ancien de pélerinage, le Pont des Fées, mystérieuse muraille de pierres ou encore les gorges de Crosery. Les nombreux villages traversés offrent des possibilités d'hébergement et de restauration. Le succès de la voie verte en fait une piste très fréquentée, où chacun, à sa vitesse, peut profiter d'un espace véritablement sécurité.

 

Aussi, face à l'engouement des touristes et de la population locale pour ce type de mobilité douce, les deux Syndicats Intercommunaux de la Moselle et de la Moselotte ont donc décidé d'unir leurs efforts pour la mise en valeur de la voie, pouvoyeur d'emplois dans la région concernant notamment la restauration, l'hôtellerie ou encore les visites de sites. 

 

Mais attention, la voie verte des Hautes Vosges n'est pas ouverte aux cavaliers et, en hiver, elle n'est pas déneigée pour permettre son utilisation notamment pour ... le ski de fond.

Commenter cet article