Publié par Florence GANIVET

Selon le 12ème baromètre Ipsos-Europ Assistance sur les intentions et les préoccupations des Européens pour les vacances d'été, 58% des Européens ont l’intention de partir au moins une fois en vacances cet été (entre juin et septembre inclus). Les intentions de départ en vacances sont ainsi en baisse de 8 points par rapport à l’an dernier (66%) et se situent au niveau le plus bas jamais atteint dans le baromètre Ipsos depuis 8 ans.

Si les Européens sont tous impactés, ce changement de comportement est plus marqué dans les pays les plus frappés par la crise économique : c’est notamment le cas pour les Italiens (- 15 points ; 63% d’intention de départ contre 78% l’an dernier), les Espagnols (- 14 points ; 51% contre 65%) et les Britanniques (- 10 points ; 51% contre 61%). En revanche, les Français sont plus nombreux, cette année, à déclarer vouloir partir en vacances (+ 2 points ; 70% contre 68%). Alors que près d’un Européen sur sept cite les vacances comme étant un poste budgétaire sur lequel ils font déjà ou ont l’intention de faire des économies, pour les Français, le poste « vacances » n’arrive qu’en cinquième position des postes budgétaires soumis à des économies. Les Français qui déclarent partir en vacances prévoient même d’augmenter leur budget vacances de plus de 8% (2112€ contre 1948€ en 2011).

Enfin, près de la moitié des Européens (48%, +1 point) privilégient le tourisme national cette année, une tendance à la hausse notamment pour les Français : 67% (+7 points) des Français passeront ainsi les vacances dans leur pays. Pour la majorité des Européens (61%, stable par rapport à 2011), les vacances idéales sont avant tout des vacances tranquilles et reposantes avant d’être des vacances de découverte (36%, -2 points), et ceci quelque soit le pays d’origine.

Commenter cet article