Publié par Roselyne BLONDEL

varda2011-2567Jusqu'au dimanche 22 avril prochain,  l'exposition "Y'a pas que la Mer", fruit de la synthèse de la carrière d’Agnès Varda, réunit en son sein tant l’univers cinématographique que photographique de l’artiste. "Invitée dans un musée qui surplombe la mer et moi même encline à filmer et photographier les plages et les bords de mer, il m a fallu réagir. J’aime les arbres et les vaches et les villes et les gens qui circulent et les visages et les marchés en plein air et les patates. (...) Ah les patates, les patates en forme de coeur quels beaux modèles, quel beau sujet.

Le parcours proposé par la cinéaste est contradictoire et complémentaire. Photographie et cinéma, portraits immobiles à côté d images mouvantes. Agnès Varda :"Des veuves qui nous parlent à voix basse et le cri d’une baleine en colère parce que le monde va mal. Un cagibi en pagaille et une photographie composée avec soin par le hasard ou par moi (...) Des murs anciens, craquelés et nuancés et des ustensiles en plastique aux couleurs violentes d’aujourd’hui. La vie est variée, l’art est comme le vent. Décrivez- moi le vent. Quel vent ?"

Majoritairement composée d’installations, l’exposition s’emploie à mettre en évidence une préoccupation majeure : celle de la mise en relation et de la confrontation dans l’espace de l’image fixe et de l’image mobile. En témoignent notamment Les Portraits à volets vidéo, installations créées pour cette exposition et proposant plusieurs triptyques faisant dialoguer photographie et vidéo.

Repères
Musée Paul Valery à Sète
Informations : www.museepaulvalery-sete.fr

Commenter cet article