Publié par Roselyne BLONDEL

boule-de-neige-362.jpgUne semaine durant, nos deux amis ‘Boule de Neige’ et ‘Ribouldingue’ entraîneront le public vers des spectacles, des déambulations, des ateliers et des activités pour petits et grands, entièrement gratuits lors du festival auquel ils ont donné leurs noms.

Pour les Tout-petits, les très petits, les petits, les plus grands et les très grands qui les accompagnent, ce festival entièrement gratuit propose pendant 6 jours spectacles et animations en tout genre sur les différents sites du Val d’Allos. Pour tous les goûts et tous les âges, cirque, théâtre, marionnette, spectacle de rues, déambulation rythmeront les stations. 

Convivialité, tendresse, poésie, spectacles enivrants, happenings déroutants, déambulations étranges, cirques burlesques sont au programme de ce savant mélange des genres et des styles. Qui plus est, Boule de Neige et Ribouldingue est un rendez-vous placé idéalement fin août pour prolonger l’été avant que les cours ne reprennent.

Un moment privilégié pour toute la famille

Labellisées Famille Plus de par ces nombreuses actions entreprises en faveur des familles et des enfants, les stations du Val d’Allos souhaitent encore un peu plus s’affirmer comme une destination famille à part entière. L’engagement du Val d’Allos se pratique au quotidien, à l’écoute des préoccupations de chacun. Il trouve toute sa pertinence dans la création de ce rendez-vous estival.

Les vacances en famille représentent des moments privilégiés pour les parents comme pour les enfants. C’est le moment des retrouvailles, du partage et des découvertes à vivre ensemble. Convivialité et partage sont les valeurs que souhaite véhiculer ce festival unique dans les Alpes du Sud. Les compagnies invitées viennent majoritairement de la région Provence Alpes Côte d’Azur, terre de spectacle et de création ou à défaut des Alpes.

Le programme complet sur www.valdallos.com
Plus d’infos
 ? Office de Tourisme du Val d’Allos : 04 92 83 02 81

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article