Publié par Henry SALAMONE

Belgrade nous invite à participer à sa « journée la plus joyeuse » le 30 décembre prochain. Au cours de cet événement, les participants pourront courir, jogger, ou marcher déguisés en père noël lors de cette 5è édition de la course des Pères Noël made in Belgrade.

 

image004 00219b82a3910e8272511c.jpg


C'est un évènement que beaucoup ne manquerait sous aucun prétexte : La traditionnelle course des Pères Noël de Belgrade. Organisée en partenariat avec la Ville de Belgrade, le Secrétariat des Sports et de la Jeunesse et des Associations de clubs sportifs, elle attire depuis cinq ans bon nombre de Belgradois, mais aussi des personnes venues de toute la Serbie et d'Europe.  

 

Et c'est à À Kralja Milana plus précisément que près de 2 000 pères et mères Noël se rassembleront pour s'élancer ensuite dans une course sans enjeu sportif. Soulignons que les 1 000 premiers participants recevront un costume de père noël qu'ils devront porter durant l'événement. Quant aux enfants de moins de 15 ans, ils recevront des bonnets de noël.


image006-copie-1.pngUne course à 
caractère humanitaire
Tous les coureurs ont rendez-vous à 13H00 sur le plateau de la « Fontaine de Terazije ». Tout comme les éditions précédentes, la course conservera son caractère humanitaire avec le slogan : « Le Père Noël donne la vie ».

 

En collaboration avec l' Institut de la Transfusion Sanguine de Serbie, une collecte mobile de don du sang accompagnera l'événement. Le véhicule de l'Institut dans lequel les volontaires pourront donner leur sang, sera situé en face de l'Hôtel Balkan.

 

De plus, au moment de récupérer leur costume les participants auront à disposition des boites spécialement prévues pour recevoir des dons qui serviront au maintien des centres d'accueils pour les adultes et les personnes âgées les plus démunis. Le meilleur coureur sera remercié et récompensé avec de multiples prix. Enfin, concernant les participants de la course, ils obtiendront tous un certificat de participation à cette cinquième édition.

Commenter cet article