Publié par Corinne Préteur

7757751545 dans-mes-yeux-de-johnny-hallyday

Claude François était le "Poulidor" de la chanson, Edith Piaf était "une cougar", son ex-femme Adeline "un serpent" et la presse "des corbeaux" : Johnny Hallyday règle ses comptes dans "Dans mes yeux" (Plon), une autobiographie écrite avec Amanda Sthers qui paraît aujourd'hui.

 

par Corinne Préteur

 

Dans cette autobiographie, notre rocker national ne mâche pas ses mots. De son enfance difficile (il avoue avoir dit « papa » pour la première fois en parlant de lui, et avoir prononcé le nom de « maman » à 50 ans), il revient sur son rapport aux drogues et à l’argent, et à sa vie rock’n roll.

 

Mais ce livre est surtout l'occasion pour Johnny Hallyday de régler ses comptes non seulement avec certains proches mais aussi avec le show-biz dans lequel il baigne...

ca855fce-c51f-11dc-b101-a54bc642a906.jpgSoft… il distribue des bons points à Eddy Mitchell, Carlos, Michel Berger et Gérard Depardieu qui ne lui ont pas fait "d’enfants dans le dos"… Il admire son fils David, mais il estime "qu’il ne sait pas vraiment quoi faire de son talent"…Lorsqu’il en vient à parler de sa fille Laura dont il évoque les problèmes de dépendance, il avoue : "Je ne sais pas comment lui dire que je l'aime".

 

Johnny Hallyday parle avec tendresse des mères de ses enfants qu'il a "toujours su choisir" : Sylvie Vartan, Nathalie Baye et surtout Laeticia, à qui il rend un vibrant hommage.

 

Il parle avec amusement d’Edith Piaf… "Piaf était venue à chacun de mes concerts. J'étais flatté, mal à l'aise (...). Je m'assieds à côté d'elle et, au milieu du repas, je sens sa main qui monte sur ma cuisse (...) Je me suis barré en courant. J'ai fui Piaf. J'étais presque puceau, à l'époque. Je ne me voyais pas dans son lit."

 

Plus loin ça devient « hard », il vide son sac sur Adeline sa troisième épouse avec laquelle il s'est marié deux fois. Il la décrit comme un "serpent", comme une "hystérique", qui "le cocufiait tout le temps". Il l’accuse de lui avoir fait du chantage au moment de leur séparation. 


johnny-hallyday-dans-mes-yeux-portrait-4301.jpg

 

Le milieu du show-biz n'est pas épargné...

Claude François ? "C'est son drame qui en a fait un mythe", estime la rock-star. "Il draguait mes nanas et, en désepoir de cause, il se tapait mes ex", dit-il.

Il s’est fâché avec Sardou."A force de passer pour un vieux con réac', il l'est devenu", juge-t-il.

Il a lâché les Enfoirés dont il dit que "l’ambiance tourne à la kermesse".  

Ses propos les plus durs, il les offre aux journalistes en les qualifiant de "corbeaux". Depuis mes débuts, "ils ont envie de me détester et lui parlent de tout sauf de mon métier" rétorque-t-il.

 

Puis le chanteur en arrive à son exil fiscal…

"On a souvent dit que je m'étais barré pour ne pas payer d'impôts. C'est en partie vrai, mais c'est aussi parce que cette ambiance est épuisante", écrit-il. "En France la réussite c'est louche, on trouve ça dégueulasse"..."bien sale mentalité, pour un pays qui a bien voulu faire de moi son emblème quand c'était nécessaire. Je me suis senti trahi, accusé à tort, sali", poursuit-il, estimant que la gauche "pousse vers la médiocrité".

 

"Dans mes yeux" 
Johnny Hallyday - Amanda Sthers
Genre : Mémoire et Témoignage
Thèmes : Actualité - Art et Culture


Date de parution : 07 Février 2013
Prix : 16,90 €
Nombre de pages : 216
Dimension : 132x201 mm
ISBN : 2-259-21862-8

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article