Publié par Corinne Préteur

 

Logo-Accueil-Velo1.jpgLe 22 mars 2012, l’Office de Tourisme de Chartres a été le premier Office de Tourisme du département à avoir obtenu le label "Accueil vélo".

Créé par le Comité Régional du Tourisme de la Région Centre, ce dispositif a pour but de fédérer et engager les professionnels (hébergements  touristiques, loueurs et réparateurs de vélos, offices de tourisme et syndicats d’initiative, sites de visite et de loisirs) sur des critères d’accueil et de services garantissant une prestation adaptée aux besoins des touristes à vélo.  Le label « Accueil Vélo » permet d’identifier plus facilement les établissements et les lieux touristiques adaptés à la pratique du tourisme à vélo.  Chaque catégorie de professionnels a ses propres critères à respecter. Un critère commun est important à signaler : tout professionnel doit être situé à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable balisé (répondant au cahier des charges national des Véloroutes et Voies Vertes).  Pour la destination Chartres, celle-ci s’inscrit sur le circuit Paris-Mont-Saint-Michel.

Chartres a obtenu ce label grâce à la politique menée par la ville pour optimiser l’accueil des touristes à vélo.  L’aménagement des pistes cyclables et l’implantation d’arceaux en sont des exemples concrets. "L’Office de Tourisme s’inscrit dans la continuité de la politique globale de la Ville de Chartres concernant le vélo. Chartres se doit de se positionner comme ville étape pour le touriste à vélo", déclare Isabelle Mesnard, Maire-Adjointe en charge du Cadre de Vie.

451419ed63

DES CRITERES A RESPECTER

Les critères « Accueil Vélo » entrent dans un référentiel de qualité établi selon trois catégories qui sont désormais appliqués à l’Office de Tourisme de Chartres :

•  A l’extérieur de l’établissement :  proposer un parc de stationnement vélo et un point d’eau potable et sanitaire,  mettre à disposition des informations pratiques consultables même en période de fermeture (coordonnées de l’Office de Tourisme ouvert le plus proche ou à défaut celles des hébergements de proximité et les numéros d’urgence).

•  A l’intérieur de l’établissement :   diffuser des informations pratiques (affichage du bulletin météo à 3 jours, point d’eau potable le plus proche, horaires de train acceptant les vélos, coordonnées des parkings voitures les plus proches),  mettre à disposition une liste des réparateurs de vélos les plus proches de l’itinéraire, communiquer et conseiller sur les itinéraires du réseau cyclable.

•  Sans oublier les autres services tels que : disposer d’un kit léger de réparation vélo, proposer un service de réservation d’hébergement (hôtel et chambre d’hôtes).

 

LE TOURISME A VELO EN FRANCE

24 millions de français font du vélo dont 16,8 millions qui le pratique au moins une fois par mois. 94 % d’entre eux l’utilisent dans le cadre de leurs loisirs ou pendant leurs vacances. Avec 5,5 millions de séjours, le vélo est identifié comme la 2e activité en séjour des touristes français. 60% de la consommation touristique en France sont des Français qui habitent en ville : un réservoir de clientèle potentielle pour développer le tourisme à vélo en ville.

A cette clientèle nationale, peut s’ajouter une clientèle européenne étant donnée que la France fait partie des principales destinations vélo européennes (elle reçoit  1/3 des touristes à vélo itinérants en Europe). Notre pays se positionne d’ailleurs comme l’un des leaders du tourisme à vélo itinérant. Le tourisme à vélo engendre 1,9 milliard d’euros d’activité économique en France, les dépenses des touristes à vélo étant supérieures à la moyenne : 75 € par personne et par jour pour les itinérants contre 54 € par personne et par jour pour le touriste classique.

Par ailleurs, un réseau de véloroutes et voies vertes se développe progressivement ainsi que différents labels afin de stimuler l’usage du vélo. 

Les tours-opérateurs programment de plus en plus de destinations adaptées au tourisme à vélo d’où cette nécessité de travailler sur cette niche touristique aux enjeux économiques et touristiques considérables.

Source : DGIS 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article