Publié par Henry SALAMONE

Panneau.jpg
À l’horizon 2020, ce sont 150 km environ d’itinéraires structurants véloroutes voies vertes au plus près du fleuve Loire qui seront aménagés avec une alternance de sites propres et de jalonnement sur des voiries partagées à faible trafic.

 

 

Il faut savoir que le schéma 3V départemental s’inscrit dans la continuité du schéma européen Eurovélo et national des véloroutes voies vertes. Ce plan est conforme aux prescriptions du schéma Régional Rhône-Alpes qui identifie les deux axes structurants Ligériens.

 

Le premier, un axe nord-sud, au plus près du fleuve Loire, pour assurer la continuité du réseau existant la Loire à vélo, et se connecter avec l’Eurovéloroute 6 des fleuves (de Nantes à Budapest) ; le second, un axe est-ouest, qui reliera Lyon et Saint-Etienne, la Via Rhôna et la Loire à vélo, apportant une relation entre les fleuves Rhône et Loire.

 

promenade-velo-en-famille-a-saint-dye.jpg

 

Il faut se rappeler que le Conseil général de la Loire avait adopté en 2010 un découpage du département de la Loire en 6 séquences. Parmi ces dernières, celle de la Plaine du Roannais. Elle est la première à être aménagée en voie verte. Cet itinéraire de 20 km, favorable au vélo tout public, doit relier le département de la Saône-et-Loire où existe déjà une voie verte.

 

Favoriser le développement touristique

 

Ce tronçon est destiné à se connecter plus au nord à l’Eurovélo 6, le fameux grand itinéraire 3V Européen de Nantes à Budapest / de l’atlantique à la mer Noire, au niveau de Paray le Monial et par extension à la voie verte Loire à vélo (itinéraire national labélisé entre Saint-Brévin et Cuffy).

 

Pour les élus du département, « L’aménagement de la voie verte favorisera le développement de l’économie touristique, des loisirs ainsi que les déplacements doux des habitants de la Plaine du Roannais ». Coût d’investissement pluriannuel de l’opération (2013-2016) : 2 600 000 €.

 

Deuxième temps fort pour cette année, la première étape du jalonnement d’une véloroute entre Roanne et Saint-Just-Saint-Rambert, soit 100 km environ à terme. Coût d’investissement pluriannuel de l’opération (2013-2016) : 180 000 €.

 

L’aménagement des routes départementales à la pratique cycliste dans le cadre d’une évolution vers des routes durables et multimodales s’effectuera dans le même temps de façon pragmatique et progressive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article