Publié par Corinne Préteur

Pont-de-l-Ouysse--exterieur.jpg

 

Le Pont de l’Ouysse est certainement l’une de nos plus belles découvertes sur les routes de France… un hôtel-restaurant chic, sublimé par l’accueil d’une famille passionnée, très attachée à son terroir et à sa région.


L-Ouysse-et-Belcastel.jpgNous sommes à la croisée du Périgord et du Quercy, entre les rivières de la Dordogne et du Lot, à deux pas des grottes de Lacaves et de Rocamadour dans un cadre sublime qui invite à la détente. C’est au bord de la rivière Ouysse, en contrebas du château de Belcastel, que la ferme du Port-de-Louisse a vu le jour au 19e siècle. Baptiste Maury travaille la terre tandis que son épouse Antoinette s’occupe des bêtes.

 

Les produits de la ferme, associés aux poissons de la rivière sont cuisinés par la maîtresse des lieux. Autour de 1886, la construction du pont est achevée, et la ferme se retrouve sur un lieu de passage. La famille Maury décide de transformer la ferme en hôtel-café qui prendra le nom du Pont de l’Ouysse et qui va très vite acquérir une réputation méritée, inscrite en 1905 dans la 6e édition du guide rouge.

 

Halte incontournable au coeur du Sud-Ouest

Famille-Chambon.jpgCinq générations se sont succédées pour aujourd’hui laisser la place aux deux fils de Marinette et Daniel Chambon : Stéphane et Mathieu, tous deux diplômés de l’école hôtelière de Souillac, mais aussi et surtout formés sur le terrain par leurs parents.

 

Tandis que Stéphane dirige les cuisines de l’établissement (après quelques belles expériences en France et à l'étranger), Mathieu gère de main de maître l’hôtel et le service en salle, secondé par sa maman Marinette, qui veille à chaque détail. Mais Daniel dans tout ça ? Le charismatique « papa » lève le pied - enfin presque - car le Bistrot Chambon vient de voir le jour à Brive-la-Gaillarde !


Chambre-Pont-de-l-Ouysse.jpgHalte incontournable au cœur du Sud-Ouest, le Pont de l’Ouysse fait face au vieux pont aujourd'hui en ruine car détruit par les inondations de 1966 et jamais reconstruit. La nature fait bien les choses car l'établissement est un havre de paix lové dans un décor naturel de toute beauté.

 

Il vous accueille grâce à ses 12 chambres et 2 appartements rénovés et décorés avec un goût fou. Meubles patinés à l’ancienne reposent sur les parquets cirés, belles étoffes tutoient les mûrs aux frises peintes à la main, tandis que les salles de bain entièrement refaites l’hiver dernier rivalisent de modernité. Au délà du parking, la piscine et le jacuzzi de plein air contribuent au bien-être des clients à la belle saison.

 

Une très belle carte couronnée d'un macaron au Michelin

Terrasse-du-Pont-de-l-Ouysse.jpg


Stephane-Chambon.jpg

Couronnée d’un macaron au Michelin, la cuisine est à l’image de l’établissement : sublime ! Stéphane et sa brigade travaillent avec magnificience les produits de la région tels le foie gras, les volailles, la truffe bien sûr pour n’en citer que quelques-uns. Nous sommes en plein été et nous nous installons avec bonheur sur la terrasse ombragée ouvrant sur la rivière.

 

On se régale du carpaccio de bœuf aux truffes de la Saint-Jean en amuse-bouche, de la terrine de cèpes à l’ail et au persil plat servie avec un velouté de champignons, du tronçon de turbot aux légumes printaniers et poitrine de porc fumée aux épices.


South-West--July-2013-326.jpg

 

South-West--July-2013-332.jpg

Pour terminer ce festin, ne passez pas outre le classique de la maison qu’est la cocotte de Rocamadour au mascarpone et noix, ou encore le croustillant de crème brûlée aux framboises, et son sorbet citron-basilic. La carte des vins met à l’honneur les productions de la région comme ce viognier blanc de Lagrezette, le cabernet franc-syrah du Domaine Belmont ou encore le cahors du Château Lamartine.

 

Autre moment délicieux et gourmand, le petit-déjeuner auréolé d’un savoureux riz au lait vanillé servi avec des fruits frais, entre autre…

Stephane-Chambon-et-les-chenes-truffiers.jpg

Avant de reprendre la route pour visiter le moulin fortifié de Cougnaguet (14e siècle), nous décidons d'accompagner Stéphane Chambon au volant de sa golf-car, sur le chemin du causse qui surplombe l'hôtel-restaurant. Là paraîssent les chênes truffiers qui ne vont pas tarder à offrir les fameux diamants noirs qui font la fierté de la région.


truffes-de-la-saint-jean--Pont-de-l-Ouysse.jpg

 

Plus d'informations...
- Le Pont de l’Ouysse sera réouvert le 1er avril 2013 jusqu'au 1er novembre
- Fermeture hebdomadaire le lundi toute la journée et le mardi midi.
Le Pont de l'Ouysse à Lacave (46200) Tél. 05 65 37 87 04
- Chambres de 130 à 240 €.
- Menus : 60 et 89 €. A la carte : environ 100 €
- ½ pension de 140 à 190 € par personne et par nuit selon les saisons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article