Publié par Henry SALAMONE

Dans le cadre du 130ème anniversaire des établissements Clément Faugier, Mathieu Viannay, chef du Restaurant La Mère Brazier, célèbre la chataîgne et le marron de la marque éponyme, en créant deux recettes originales.

 

AMBIANCE_HOME-1.jpg

 

Quand La Mère Brazier met à l'honneur les marrons Clément Faugier, cela paraît logique, encore fallait-il les rassembler. C'est chose faite. En effet,  ces deux établissements emblématiques illustrent l'art et la manière de cultiver la tradition et l'authenticité. Ils y brazier.jpgpuisent leur inspiration tout en ayant une approche contemporaine de la gastronomie. Ce respect constant et séculaire de la tradition contribue largement à leur renommée et à la pérennisation d'un patrimoine local de Privas jusqu'à Lyon.

 

Une idée de cadeau générationnel
A l'approche des fêtes de fin d'année et spécialement pour Noël et  afin de célébrer avec gourmandise cet événement anniversaire, Clément Faugier propose une sélection fine spécial « 130 ans » : Une collection collector de coffrets de marrons glacés spécialement réalisés pour les 130 ans de la marque. Boite vintage en bois avec 3 décors différents présentant une image d'autrefois sur le couvercle.

 

grande-0357f58700c0495cedb22a4695aa005ad84c403c.jpg 

 

Ce conditionnement est constitué de 12 marrons glacés entiers. Soulignons que la maison Clément Faugier, l'une des rares à proposer des marrons glacés toute l'année, réalise elle "90% des ventes entre le 10 et le 20 décembre", précise son PDG Jean-David Boiron.
Vente exclusive en magasin d'usine et boutique en ligne www.clementfaugier.fr

 

3491994_Screen.jpg*MATHIEU VIANNAY
Mathieu Viannay s'active aux fourneaux de la *Mère Brazier depuis 2008. Lorsqu'il a repris l'établissement mythique, ce dernier a choisi d'en conserver les recettes emblématiques tout en revisitant les classiques de cette maison fondée en 1921. Il y apporte ainsi par touches subtiles les délices de la haute gastronomie actuelle.

 

Après un parcours atypique dans de grands groupes de restauration, Mathieu Viannay reprend  à 40 ans la Mère Brazier en 2008. Quelques mois seulement après la réouverture de l'institution lyonnaise, il obtient deux étoiles au Guide rouge. Les plats préparés à base de produits de saison suivent aujourd'hui les inspirations du chef.  

 

Les grands classiques qui ont contribué à la renommée internationale de l'établissement n'ont pour autant pas disparu. La volaille de Bresse Demi-deuil est toujours à la carte, tout comme l'artichaut au foie gras. Mathieu Viannay donne simplement à ces recettes une seconde jeunesse, en les mettant au goût du jour. 
* L'établissement a été fondé en 1921 par Eugénie Brazier, jeune fermière qui réussit à conquérir les palais des plus fins gourmets de son époque et à faire de son estaminet une institution. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article