Publié par Catherine Gary

 

    PhotoLot39m88.jpg

En 2009, la pièce avait reçu 4 nominations pour sa mise en scène, la révélation d’une comédienne, Andrea Bescond, l’adaptation d’une œuvre et le meilleur spectacle comique. Au final, 2 Molières  lui avaient été décernés : celui  du spectacle comique et de l’adaptation.

C’est sans doute ce succès qui justifie le retour sur scène d’Eric Métayer trois ans plus tard, dans ce même théâtre La Bruyère, avec la même pièce et sa fine équipe : Jean-Philippe Beche, Christophe Laubion, Herrade Von Meier. Quatre comédiens pour un spectacle de pure virtuosité scénique durant lequel 150 rôles vont défiler sur scène sans nous laisser le temps de respirer.

Peu importe ici l’intrigue - un innocent accusé de meurtre pourchasse un réseau d'espions -, elle sert surtout d’argument à un incroyable passe-passe de personnages et de rebondissements rocambolesques se succédant dans un rythme effréné. Chapeau les artistes ! Eric Métayer en tête. A lui seul il endosse 70 rôles dans cette adaptation du film d’Alfred Hichcock, dont la silhouette, référence et révérence à ce génial cinéaste, se profile un instant sur fond de scène, comme il le faisait lui-même dans ses films.

Une histoire rocambolesque

 Nous sommes à Londres, en  1935. Une femme excentrique et déjantée fait irruption chez Richard Hann, un Canadien flegmatique qui s’ennuie chez lui. Elle se dit agent des services secrets. A peine entrée, la voilà poignardée par une main inconnue. Accusé de meurtre malgré son innocence, Richard se lance à la poursuite d’un réseau d’espionnage, ce qui va bousculer sa vie.

Et c’est là que le délire commence. 100 rôles sont tour à tour incarnés sous nos yeux ébahis, sans distinction de genres ou d’espèces : on passe de l’aubergiste du fin fond provençal, aux animaux de la basse-cour ou, plus bas que terre, à l’incarnation poisseuse et comique de la boue et du marécage. Un exercice de pure virtuosité  où les trouvailles, les jeux de mots, les références et clins d’œil à l’actualité fusent du début à la fin.

Repères
- Les 39 marches
,
- Théâtre La Bruyère, 5, rue La Bruyère 75009 Paris
- Mise en scène Eric Métayer
- Avec Eric Métayer, Jean-Philippe Beche, Christophe Laubion, Herrade Von Meier.
- Tél. : 01 48 74 76 99.
- Jours : Du mardi au samedi à 21 heures, samedi à 15 h 30, dimanche à 15 heures.
- Prix des places : de 20 à 36 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article