Publié par Roselyne BLONDEL

AltapuraDiOrio.jpgVal Thorens décline l'art de vivre à la montagne sous toutes ses formes et les plaisirs gustatifs y sont à l'honneur avec toute une palette de bonnes adresses. Un véritable parcours gourmand pour un concentré de saveurs qui sauront satisfaire les papilles les plus exigeantes ! Des chalets d'altitude jouant la carte de la bistronomie aux restaurants gastronomiques, de la tradition à la modernité, Val Thorens offre une cuisine variée à même de satisfaire tous les appétits y compris les plus gourmands.

L'art de la table côté gastronomie
« La gastronomie en altitude, ça ne marchera jamais ! » Combien de fois a-t-il entendu cette phrase ? Seulement voilà, Jean Sulpice est un montagnard. Depuis 10 ans aux commandes du restaurant l'Oxalys à Val Thorens, Jean Sulpice, jeune chef de 33 ans n'a cessé d'élever la gastronomie Savoyarde au plus haut niveau et de valoriser les producteurs locaux. 10 ans de passion et de persévérance pour décrocher deux macarons et faire de l'Oxalys le restaurant étoilé le plus haut d'Europe.

Pour cet anniversaire, Jean Sulpice a décidé de créer l'événement en invitant ses pairs et amis chefs derrière les fourneaux pour des dîners à 4 ou 6 mains, autour de menus exceptionnellement haut en saveurs. Des rencontres pour échanger, créer, inventer et partager autour d'une même idée : sublimer le produit !

Au menu
- lundi 16 janvier avec Sang Hoon Degeimbre (restaurant L'Air du Temps** à Noville-sur-Mehaigne, Belgique),
- lundi 6 février avec David Toutain (l'Agape Substance, à Paris),
- lundi 19 mars avec Christophe Aribert (Les Terrasses, à Uriage) et Jacques Genin (chef pâtissier de La Chocolaterie, à Paris)
-  mardi 3 avril avec Mauro Colagreco (Mirazur, à Menton). à 160 € le dîner.

L'art de la table côté piste
- Les Aiguilles du Péclet chez Camille Rey, l'enfant du pays, à 3 000 mètres. Son restaurant est un havre panoramique où avec l'aide de ses 2 filles, une cuisine maison, vous raconte les traditions de la vallée et du pays savoyard. Si vous croisez Camille, vous repartirez la tête pleine d'anecdotes sur la région.

- La Fruitière (2 400 mètres), au décor authentique de coopérative laitière signé Starck, propose une cuisine originale élaborée à base de produits frais. Dans le même chalet, la Folie Douce, Club Open Air, est le rendez-vous de tous les skieurs branchés qui souhaitent capter les derniers rayons du soleil (orientation plein sud) tout en se déhanchant sur le son des platines (à partir de 15h).

- Le Chalet de la Marine (2 500 m), en collaboration avec Romuald Fassenet (chef 1 étoile au guide Michelin et Meilleur Ouvrier de France depuis 2004), propose aux skieurs une cuisine du terroir et un buffet de desserts immanquables ! A la nuit tombée, rendez-vous dans la Yourte Mongole, à quelques pas du chalet, pour un dépaysement garanti. A en croire les propriétaires, ce lieu a été le théâtre de demandes en mariage des plus romantiques... mais chut c'est un secret !

Commenter cet article