Publié par Reporter d'infos

Du 2 juillet au 30 août,  12 villes du littoral de Seine-Maritime offrent de la lecture les pieds dans l’eau. Sur les plages d’Etretat, de Fécamp, de Dieppe et d’ailleurs, les cabines renferment des centaines de livres. Des bibliothèques éphémères là où personne ne les attend pour le plus grand plaisir des vacanciers qui pourront parcourir BD, romans, classiques ou encore livres de cuisine confortablement installés dans les transats mis à disposition.

Quant à  la distraction des enfants, des animations autour du livre sont organisées : lectures à voix hautes, ateliers et jeux d’écriture, histoires et comptines accompagnées de rythmes et de sons pour les plus petits…   D'autre part,  l'opération Monuments et animaux se tient dès maintenant et pendant tout l’été, dans une quarantaine de monuments en France : Claude d’Anthenaise, directeur du musée de la Chasse et de la Nature, est le commissaire général de l’opération Animaux et Monuments organisée en partenariat avec le Centre des monuments nationaux.

, les animaux, qu’ils soient naturalisés, en céramique, en photo, en vidéo, en bois, en résine ou en métal, s’installent eux aussi, dans leur villégiature estivale : les monuments du Centre des Monuments Nationaux. Ainsi, trente six œuvres du musée de la Chasse et de la Nature mais également des œuvres produites pour l’événement quittent les réserves du musée et les ateliers des artistes pour rejoindre leur résidence d’été : quarante châteaux, abbayes, cités médiévales ou palais, sous l’œil attentif et inventif de Claude d’Anthenaise, brillant orchestrateur de cette transhumance.

Dans ces lieux chargés d’histoire sont ainsi présentées une œuvre, une installation ou une exposition dont le propos fait écho à l’histoire du site. En plus d’accompagner, de raconter et de rappeler l’histoire de l’édifice dans lequel ils s’installent, toutes ces bêtes issues de l’art ancien et contemporain, révèlent le rôle prépondérant de l’animal dans l’art.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article