Publié par Reporter d'infos

Après avoir complètement fait peau neuve le « Domaine de Vendresse » dans les Ardennes rouvre ses portes le 28 avril. Ici se dresse une structure de haut fourneau du début du 19ème siècle dans un remarquable état de conservation dans un parc de 4 hectares. La salle qui l’abrite et la halle au charbon voisine sont tous deux inscrits à l’Inventaire des Monuments Historiques.

Le Domaine propose de nombreuses nouveautés. La magie du feu, d’abord, est racontée dans la salle du Haut Fourneau. La scénographie existante présente déjà l’activité du domaine au XIXème siècle se terminant en apothéose avec une coulée de fonte virtuelle sous le regard visionnaire du célèbre maître de forge Nicolas Gendarme. Dorénavant une exposition permanente vient compléter ce parcours avec différents supports (maquettes, films, objets d’époque…) afin d’illustrer les thèmes liés à l’activité qui se déroulait dans ces murs.

Thématique de l'eau déclinée sous toutes ses formes

Une visite de près d’une heure dans une spectaculaire ambiance lumineuse et sonore. L’eau règne en maître aussi dans ces lieux où la pisciculture fut une institution. A la galerie d’aquariums existante, située au rez-de-chaussée, s’adjoint à présent une nouvelle scénographie installée sur la mezzanine.

Ainsi, après la découverte des variétés de poissons d’eau douce des rivières ardennaises (truites, carpes…) on s’attardera sur la thématique de l’eau déclinée sous toutes ses formes. Un point fort de la visite comprenant la projection sur un rideau filaire d’un combat virtuel entre, d’une part les mascottes du domaine (Bébert l’esturgeon et Flip Flop la grenouille), d’autre part les créatures de contes et légendes ardennaises (Mawhot, Trécouche, Pie Pie Van Van…).

Côté nouveauté toujours l’aménagement d’une brasserie offre la possibilité de se rafraîchir sur la terrasse panoramique tout en gardant un œil sur les enfants qui trouvent des leurs espaces de jeux adaptés à leur âge (jeux de sable, toboggans, tyrolienne).

Commenter cet article