Publié par Henry SALAMONE

11.we-jardins.jpg

 

 

L'Alsace, son histoire et ses jardins...
Au printemps où la nature reprend vie, pouquoi de pas s'offrir un grand bol d’air pur aux senteurs florales, au détour des jolis jardins de ce petit coin de France.

 

 

 

 

A la Roseraie de Saverne, deuxième de France avec ses 1,5 hectares aux mille parfums et située au pied du col de Saverne, les visiteurs peuvent flâner à travers plus de 8 500 pieds de rosiers de 550 variétés différentes. Animée par des bassins et des jets d’eau, on peut aussi y admirer des Powlonia, arbres dont les fleurs sécrètent un poison utilisé dans la production de produits pharmaceutiques, et la vedette du parc, la rose jaune Louise Weiss (photo ci-dessous)… A noter qu'aucune rose exposée n'est à vendre.

 

vue-bassin.jpg louise.jpg


 

jplppjuin07--14-.JPGAutre lieu, autre ambiance, autre jardin. Au sommet de l’Altenburg, on découvre les Jardins des Poètes de la Petite Pierre, ancien jardin des instituteurs du village, véritable parenthèse enchantée et offrant une vue imprenable sur la vieille ville et le château du village. Et qui sait, avec un peu de chance, une fée sortira peut-être des corolles odorantes de la rose, des iris, des campanules ou des asters…

 

 

Puis, on vous conseille fortement de  faire halte au vert et en famille, dans les 11 jardins médiévaux d’Alsace centrale. Au fils des villages les jardins prennent des formes variées. Selon l’emplacement, la culture, l’histoire locale, chaque jardin a ses particularités.

 

Le jardin en
quelques chiffres.  

 500 m² de superficie
sur 2 niveaux

 Un plan autour de 6 thématiques : jardin potager, jardin de simples, jardins des croyances, jardin d'utilitaires, jardin de Marie, jardin courtois

Au château du Haut-Koenisgbourglink par exemple, la visite du jardin, implanté à l'extérieur de la forteresse est à la fois un plaisir multisensoriel et une riche expérience pédagogiqueDerrière les murs de pierre ou les bordures en bois tressé, ce jardin extraordinaire rassemble légumes, plantes médicinales et tinctoriales, fleurs et herbes aromatiques.

 

Il donne un aperçu de la diversité des jardins du XVe siècle. Soulignons qu'ici les plantes ont toutes été choisies en fonction de leur possible présence au Moyen Âge, en Alsace et en montagne.

 

 

chateau-haut-koenigsbourg-397706.jpg cGhvdG9famFyZGluXzI0X2Fvw7t0XzEwNi5qcGc-_w600_chateau-haut-.jpg

 

Cette balade "aromatisée" est guidée par des personnages emblématiques de l’époque et ce, pour le plus grand bonheur des petits. Quant au circuit, il se termine sur une note de conte de fées, parmi les parterres de fleurs, les lis, les rosiers anciens et les fruits de bois. Ils font revivre ce "jardin des délices".  


Repères
- Circuit ouvert de mai à octobre 2013
-  Entrée libre
www.jardinsmedievaux.fr

Commenter cet article