Publié par La rédaction

Un pêcheur espagnol s'est fait attaquer par un requin au large des côtes landaises lundi. L'homme, croyant l'animal mort, l'avait sorti de l'eau, le requin était en fait bien vivant et a commencé à s'agiter de lui planter les crocs dans le bras. 

 

Le pêcheur a réussi à s'extirper de la gueule du requin mako qui mesurait 1,5 et pesait 30 kilos, mais a subi une importante hémorragie durant laquelle il a perdu plus d'un litre et demi de sang.

 

Il s'en est sorti avec huit points de suture. "Heureusement que j’avais des protections, sinon il m’aurait arraché le bras. Les médecins m’ont dit que c’est ce qui m’avait sauvé" raconte l'homme à la presse espagnole. 

 

Si cette année il y a eu une concentration exceptionnelle de requins en Bretagne, on ne sait pas combien de requins se trouvent sur les côtes landaises mais selon un spécialiste interrogé par le journal Ouest France : "Il y a autant de vacanciers que de requins dans l’eau ".

 

Toutefois, Valérie Cotrel, spécialiste des requins de l’aquarium de La Rochelle affirme que "les attaques de requins sont dues à une confusion. Le squale prend l’homme pour sa proie" (...)  "Il n’est pas vraiment intéressé par le sang humain". Dans le cas du pêcheur, l'animal, se sentant, attaqué, aurait agi pour se défendre. 

Requin Mako

Requin Mako

Commenter cet article