Publié par Felicio RODRIGUEZ

Pour  rencontrer des "Gauchos", il ne faut pas aller bien loin sur les routes de la pampa d'Argentine. On en croise, cheminant sur les bas-côtés aux pas lents de leurs chevaux.
Le gauchos et le cheval sont liés depuis toujours.
Texte et photos : Felicio RODRIGUEZ pour Côté Loisirs

 

Les gauchos et les chevaux: un couple indissociable en Argentine !

Les gauchos et les chevaux: un couple indissociable en Argentine !

Mais si on souhaite en voir de plus près, en action, il faut  rouler jusqu'à 110 kms de la mégalopole Buenos-Aires. Là, on accède à un splendide village encore traditionnel, qui se nomme San Antonio de Areco (1730). En fait  une petite ville ancienne centrée  par une place arborée où se dresse l'église. Areco fait le bonheur des touristes.

En effet, toutes  perruches piaillantes dans les arbres, la balade ensoleillée sera un plaisir à l'image de la visite d'un artisan ciseleur d'argent dans son atelier, d'une halte dans un restaurant de campagne sans chichi où l'on mange bien, des gens charmants, un petit musée local et un vieux bar du genre rustique où se retrouvent... quelques gauchos. Ambiance garantie !

Les charmes discrets de l'Argentine vous entraînent incontestablementt dans un autre monde... Voir le diaporama.
Les charmes discrets de l'Argentine vous entraînent incontestablementt dans un autre monde... Voir le diaporama.
Les charmes discrets de l'Argentine vous entraînent incontestablementt dans un autre monde... Voir le diaporama.
Les charmes discrets de l'Argentine vous entraînent incontestablementt dans un autre monde... Voir le diaporama.

Les charmes discrets de l'Argentine vous entraînent incontestablementt dans un autre monde... Voir le diaporama.

Les voilà nos fameux Gauchos, au bout du chemin, dans la estancia transformée en lieu de mémoires façon musée. Un domaine assez vaste où paissent des vaches, où galopent des chevaux, où les gauchos du coin attendent quelques touristes pour commencer leur démonstration. 

Pantalon bouffant, béret, foulard autour du cou, grand coutelas et le fameux lasso tressé en cuir. J'oubliais les bottes. Les traits burinés, le gaucho parcourt la pampa sous le soleil cuisant et se nourrit volontiers des émeus, sorte "d'autruches sud américaines".

Le folklore Gaucho existe bien, mais pas que...
Le folklore Gaucho existe bien, mais pas que...
Le folklore Gaucho existe bien, mais pas que...

Le folklore Gaucho existe bien, mais pas que...

Un peu d'explications: les Gauchos sont en fait les cow-boys de l'Amérique du Sud, là où l'on vit dans une pampa, où l'on élève des troupeaux de vaches parfois immenses, là où l'on monte des petits chevaux robustes souvent suivis d'un chien. Voilà l'univers du Gaucho.

Rustiques, traditionnels, liés au formidables élevages de bovins des pays du Sud, les Gauchos ont aussi leurs  fêtes, leurs concours d'habileté au lasso, rodéos  et traitements des  vaches. Pendant des siècles, le travail du bétail se faisait dans de vastes "estancias" qui assuraient la principale  économie du Pays.

Les vaches sont "criolas", les chevaux sont "criolos" et les Gauchos sont  le plus  souvent des métisses d'indiens/espagnols mais aussi des basques émigrés jadis en Argentine. 

Chaque année le 10 novembre c'est à Areco que se donnent rendez-vous les gauchos argentins pour des festivités  qui honorent leur communauté. 

L'Argentine et ses gauchos
L'Argentine et ses gauchosL'Argentine et ses gauchos
L'Argentine et ses gauchosL'Argentine et ses gauchos

Areco permet aussi de faire une halte agréable dans cette région très intéressante autour de Buenos-Aires. Les estancias souvent transformées en hôtels font le charme de ce lieu. Curiosité locale: une quantité de perruches dans les arbres où elles construisent d'énormes nids collectifs. 

Le "Ombu", cet endémique de l'Argentine, Phytolacca dioica, ressemble à un arbre, mais n'est pas un arbre, c'est une herbe géante toxique qui possède toutes les apparences d'un grand arbre (15m) et des branches parasols d'où son nom donné par les Gauchos "bella sombra". Très utile dans la pampa inondée de soleil. Le parc au centre de Areco en possède plusieurs. 

L'Argentine et ses gauchosL'Argentine et ses gauchos

Se rendre à ARECO peut se faire  en voiture privée, en car ou en train depuis Buenos-Aires (2 heures de route). On y trouve des restaurants typiques, des hôtels très corrects et pas trop chers.

EL MUSEO CAUCHESCO RICARDO GUIRALDES

Camino Ricardo Guiraldes depuis le parc du centre ville. Tout se fait à pied.
Renseignements:
Turismo@areco.gob.ar
sur Internet: en recherchant "ARECO" vous  découvrez toutes les informations.

AMBASSADE  DE LA REPUBLIQUE ARGENTINE à Paris:
Bureau du Tourisme: 6 rue Cimarosa - 75116 Paris
Tél: +33 (0) 1 47 27 01 76

L'Argentine et ses gauchos

Commenter cet article

Gérard Ludevielle 15/05/2015 08:09

Cela donne envie de partir ! Belles photos en tout cas qui restituent l'ambiance particulière d'une certaine Argentine.